LSM Newswire

Friday, April 11, 2008

Confą©rence de l'ethnomusicologue Simha Arom et lancement de deux ouvrages, le lundi 21 avril

ąń líńŰoccasion du lancement de La boą∆te ą› outils díńŰun ethnomusicologue
et du cą©dą©plus Madagascar : Imerina et Antandroy :

¨ī Le terrain comme laboratoire ¨™ : confą©rence de Simha Arom

Montrą©al, le 11 avril 2008 íńž Le Laboratoire de recherche sur les musiques du monde et la Chaire de recherche du Canada en ethnomusicologie prą©sentent, le lundi 21 avril prochain, ą› compter de 16 h, une confą©rence du rą©putą© ethnomusicologue Simha Arom, directeur de recherche ą©mą©rite au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS, France).

Prą©curseur ayant profondą©ment renouvelą© les mą©thodes de recherche sur le terrain, líńŰethnomusicologue síńŰentretiendra avec le public sur sa vaste expą©rience, qui cumule 40 ans díńŰą©tude des musiques de peuples díńŰAfrique subsaharienne, notamment. Cet entretien sera suivi du lancement officiel par les Presses de líńŰUniversitą© de Montrą©al (PUM) de La boą∆te ą› outils díńŰun ethnomusicologue, un floriląģge des articles les plus emblą©matiques de Simha Arom, prą©sentą©s et rą©unis par Nathalie Fernando, professeure ą› líńŰUniversitą© de Montrą©al titulaire de la Chaire de recherche du Canada en ethnomusicologie.

Le Laboratoire de recherche sur les musiques (LRMM) du monde lancera ą©galement, ą› cette occasion, le cą©dą©plus Madagascar : Imerina et Antandroy, dirigą© par Monique Desroches, directrice du LRMM, et rą©alisą© en collaboration avec Luc Bouvrette et Violaine Debailleul. Le CD audio avec contenu interactif met en valeur deux des patrimoines les plus riches de Madagascar : les musiques des Hauts-Plateaux d'Antananarivo (Imerina) et celles du sud de l'ą∆le (pays antandroy).

LíńŰEnsemble de musique balinaise Giri Kedaton, en rą©sidence ą› líńŰUniversitą© de Montrą©al, offrira une prestation musicale, dans le cadre de cette soirą©e.

**

Programme :

16 h íńž ¨ī Le terrain comme laboratoire ¨™ : confą©rence de Simha Arom, ethnomusicologue, directeur de recherche ą©mą©rite au CNRS

17 h íńž prestation de LíńŰEnsemble de musique balinaise Giri Kedaton
(Gamelan gender wayang et Gamelan selonding)

17 h 30 íńž Lancement díńŰouvrages

Simha Arom íńž La boą∆te ą› outil díńŰun ethnomusicologue (PUM)

Monique Desroches íńž Madagascar : Imerina et Antandroy (CD+), (UdeM, Agence intergouvernementale de la Francophonie)


18 h 15 íńž
Cocktail

Lundi 21 avril 2008

Facultą© de musique de líńŰUniversitą© de Montrą©al

200, Vincent-díńŰIndy, Montrą©al

(mą©tro ą‚douard-Montpetit)

Salle Serge-Garant (B-484) íńž confą©rence et lancement

Foyer de la salle Claude-Champagne íńž cocktail

Renseignements : 514 343-6427

www.musique.umontreal.ca / lrmm.musique.umontreal.ca

Entrą©e libre

**

LíńŰethnomusicologue Simha Arom est directeur de recherche ą©mą©rite au Centre National de Recherche Scientifique. Rą©putą© pour avoir ą©tabli des mą©thodes de recherche novatrices et ainsi renouvelą© la discipline, il síńŰest intą©ressą©, depuis le dą©but des anną©es 1960, aux musiques des peuples díńŰAfrique subsaharienne, dont les Banda Linda et les Pygmą©es. Dąģs ses premiąģres recherches sur le terrain, Simha Arom a priorisą© la transcription et líńŰanalyse des musiques et favorisą© une approche multidisciplinaire.

La boą∆te ą› outils díńŰun ethnomusicologue comprend un floriląģge des articles les plus emblą©matiques de Simha Arom, rą©unis et prą©sentą©s par Nathalie Fernando. LíńŰenseignement et la quąĀte scientifique de líńŰethnomusicologue y sont synthą©tisą©s. On y dą©couvre une approche rigoureuse et des outils mą©thodologiques novateurs, des analyses et des mises en contexte ą©clairantes.

Le cą©dą©plus Madagascar : Imerina et Antandroy, dirigą© par Monique Desroches et rą©alisą© en collaboration avec Luc Bouvrette et Violaine Debailleul, est un CD audio avec contenu interactif qui met en valeur deux des patrimoines les plus riches de Madagascar : les musiques des Hauts-Plateaux d'Antananarivo (Imerina) et celles du sud de l'ą∆le (pays antandroy). De la cithare ¨ī valiha ¨™ au luth ¨ī kabosy ¨™, en passant par le style chantą© ¨ī beko ¨™ et la danse ¨ī tsinzabe ¨™, vous serez są©duits par le talent remarquable de ces musiciens et chanteurs.

Crą©ą© en 1995, le Laboratoire de recherche sur les musiques du monde (LRMM) est un lieu de recherche, de documentation, díńŰanimation et de diffusion sur líńŰethnomusicologie, les musiques du monde et les cultures musicales intą©grą©, depuis 2007 ą› líńŰOICCM. Le LRMM se veut un lieu de concertation, d'animation et d'ą©changes en ethnomusicologie. Il regroupe des professeurs, des chercheurs et des ą©tudiants intą©ressą©s ą› líńŰanalyse des traditions musicales du monde. On y retrouve un centre de documentation spą©cialisą© sur les musiques du monde, une programmation d'enseignement, de recherche et d'animation dans le domaine des traditions musicales, une collection scientifique de plus de 550 instruments de musique du monde, une station multimą©dia en ethnomusicologie (production de CD-ROMs, de DVD-ROMs, et diffusion multimą©dia en ligne et un service ą› la collectivitą© (expositions d'instruments de musique, confą©rences, centre de documentation).

LíńŰObservatoire international de la crą©ation et des cultures musicales (OICCM), dirigą© par Michel Duchesneau, est un groupe de recherche interuniversitaire et international qui travaille sur les thą©matiques gą©ną©rales de la crą©ation et des cultures musicales. Cette ą©quipe compte dą©ją› prąģs díńŰune vingtaine de chercheurs quą©bą©cois, canadiens et ą©trangers. LíńŰOICCM est conąŖu pour permettre le dą©veloppement de la recherche en musicologie, ethnomusicologie, composition instrumentale et ą©lectroacoustique. Il regroupe trois laboratoires : Laboratoire musique, histoire et socią©tą©; Laboratoire informatique acoustique et musique; Laboratoire de recherche sur les musiques du monde.

Les Presses de líńŰUniversitą© de Montrą©al ont ą©tą© crą©ą©es en 1962. Elles poursuivent quatre objectifs : diffuser les rą©sultats de la recherche universitaire par des livres, des revues savantes et l'ą©dition ą©lectronique; transfą©rer des connaissances scientifiques ą› un large public; participer ą› la vie de la Citą© en proposant des rą©flexions sur des questions d'actualitą© et contribuer au rayonnement national et international de l'Universitą© de Montrą©al.

LíńŰEnsemble de musique balinaise Giri Kedaton a ą©tą© crą©ą© en 1994 ą› líńŰinitiative de Sylvain Mathieu, ą› la suite du don ą› la Facultą© de musique de líńŰUniversitą© de Montrą©al par le gouvernement indoną©sien díńŰun gamelan, orchestre de percussions typique de l'Asie du Sud-Est, ą› la sonoritą© ą©trange et envoą™tante. Giri Kedaton est aujourdíńŰhui dirigą© par Gabriel Evangelista et ą‚ric Vandal. L'orchestre de percussions indoną©siennes de la Facultą© de musique demeure l'un des seuls au Canada.

- 30 -

Source :

Julie Fortier

Facultą© de musique íńž Universitą© de Montrą©al

514.343.6365

julie.c.fortier@umontreal.ca

Labels: , ,

Thursday, March 27, 2008

L'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al prą©sente Vivier1 + Mahler5, le samedi 5 avril

Montrą©al, le 27 mars 2008 íńž L'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al, sous la direction de Jean-FranąŖois Rivest, prą©sentera la Symphonie no 5 de Gustav Mahler (1860-1911) lors du concert de clą•ture de sa saison 2007-2008, le samedi 5 avril prochain, ą› 19 h 30, ą› la salle Claude-Champagne.

La premiąģre partie du programme de la soirą©e comprend l'Čžuvre Lonely Child de Claude Vivier (1948-1983), qui permettra d'entendre la soprano Kripa Nageshwar, ą©tudiante ą› la maą∆trise ą› la Facultą© de musique, ainsi que la crą©ation d'Upload de Margareta Jeric (ną©e en 1982), gagnante ex-aequo du 1er prix du Concours de composition 2007 de l'OUM.

Ce concert s'inscrit dans le cadre de la Są©rie Hommage ą› Claude Vivier de Montrą©al/Nouvelles Musiques.

La Cinquiąģme Symphonie de Mahler

Gustav Mahler crą©a lui-mąĀme, en 1904, sa Cinquiąģme Symphonie, Čžuvre dans laquelle il renouvelle totalement sa vision de l'ą©criture symphonique. Exempte de tout ą©lą©ment descriptif, faisant ą©tat d'un art purement orchestral, la Cinquiąģme Symphonie correspond parfaitement ą› l'adage de ¨ī la musique pour la musique ¨™. Mahler rompt avec la structure traditionnelle et articule son Čžuvre en cinq mouvements, divisą©s en trois parties. Bien qu'entamą©e par une marche funąģbre, la symphonie se conclut par un Finale dą©bordant de joie de vivre, introduit par le Choral de la vie aux cuivres et couronną© par une coda apothą©otique.

Claude Vivier et Lonely Child

Compositeur quą©bą©cois sacrą© ¨ī trą©sor national ¨™ par ses pairs, Claude Vivier a ą©tą© un ardent dą©fenseur de la crą©ation musicale au Quą©bec. Il a puisą© son inspiration ą› diffą©rentes sources sans jamais trahir son monde intą©rieur, riche de voyages et de langues inventą©es. Ses rą©flexions autobiographiques sur l'enfance, la mort, le rituel, le cosmos caractą©risent ses grandes Čžuvres vocales telles que Lonely Child, pour soprano et orchestre. L'instrumentation de cette piąģce nous transporte au cČžur de rituels bouddhistes tibą©tains, tandis que le texte, ą©crit en franąŖais ainsi que dans une langue inventą©e par Vivier lui-mąĀme, chante l'innocence de l'enfance. ČŪuvre quasi-mystique, tanguant entre la puretą© et l'alią©nation, Lonely Child est un des plus beaux tą©moins du style de Vivier, que GyąŹrgy Ligeti dą©crira en ces termes : ¨ī Ni ną©o ni rą©tro ą› la mode d'Arvo Pąßrt, ni mąĀme avant-gardiste comme Stockhausen, mais portant le flambeau d'une ą©cole ą› part : un ¨ī vivią©risme ¨™, inventeur de timbres. ¨™

Margareta Jeric et Upload

Originaire de Croatie, Margareta Jeric vit ą› Montrą©al depuis 1990. Aprąģs avoir ą©tudią© l'accordą©on et le piano, elle se tourne vers la composition. Elle a ą©tudią© avec Alan Belkin et Michel Longtin et poursuit actuellement des ą©tudes de doctorat auprąģs d'Ana Sokolovic et de Robert Normandeau ą› la Facultą© de musique de l'Universitą© de Montrą©al. ¨ī Upload, dit la compositrice, est une piąģce en un mouvement, dont la cellule de base est un motif de quatre notes duquel dą©coule tout le matą©riau musical et rythmique de la piąģce. Mą©tamorphosą© et dans certains cas totalement imperceptible, ce matą©riau a donną© naissance ą› deux thąģmes principaux et ą› l'harmonie ainsi qu'ą› la forme globale de l'Čžuvre. Il s'agit d'une piąģce trąģs vivante, entrecoupą©e de deux sections calmes et mą©ditatives. De cette piąģce ą©manent une folie et une joie de vivre ą©tincelantes. ¨™

L'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al, sous la direction de Jean-FranąŖois Rivest

Dąģs sa crą©ation en 1993, l'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al (OUM) a suscitą© un vą©ritable engouement. L'orchestre a są©duit d'emblą©e le public montrą©alais grąĘce ą› l'enthousiasme communicatif de ses musiciens et de son directeur artistique, Jean-FranąŖois Rivest, qui ont contribuą© ą› donner un caractąģre particulier ą› chacun des concerts de l'OUM. Le talent, l'ą©nergie et la fraą∆cheur de cet orchestre de plus de 80 musiciens ą©blouissent; son professionnalisme convainc. Sa saison artistique (quatre concerts ainsi qu'une collaboration annuelle avec l'Atelier d'opą©ra) est non seulement une occasion pour les ą©tudiants de se familiariser avec la vie professionnelle et de frą©quenter un rą©pertoire varią© allant de la musique baroque ą› la musique contemporaine, mais aussi, de vivre des moments de grąĘce durant lesquels technique et musicalitą© ne font qu'un.

L'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al est le carrefour des ą©nergies crą©atrices de la Facultą© en rą©unissant ses instrumentistes, ses solistes, ses compositeurs et ses chanteurs. L'OUM tient chaque anną©e un concours de solistes et un concours de composition dont les laurą©ats occupent une place de choix dans la programmation de la saison suivante.

VIVIER1 + MAHLER5

L'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al

sous la direction de Jean-FranąŖois Rivest

PROGRAMME :

Margareta Jeric : Upload (crą©ation)

Claude Vivier : Lonely Child pour soprano et orchestre (1980)

Kripa Nageshwar, soprano
Mahler : Symphonie no 5 en ut diąģse mineur (1904)

Le samedi 5 avril 2008 íńž 19 h 30

Salle Claude-Champagne de l'Universitą© de Montrą©al

220, av. Vincent-d'Indy, Montrą©al

(mą©tro ą‚douard-Montpetit)

12 $, 10 $ (aą∆ną©s), gratuit (ą©tudiants)

Billetterie ADMISSION (514 790-1245) ou en vente ą› la porte

Renseignements : 514 343-6427

www.musique.umontreal.ca

- 30 -

Source :

Julie Fortier

Facultą© de musique íńž Universitą© de Montrą©al

514 343-6365

julie.c.fortier@umontreal.ca

Labels: ,

Wednesday, March 26, 2008

Le Big Band de l'UdeM accueille le clarinettiste Andrą© Moisan, le jeudi 3 avril

Avec la participation de la Chorale jazz de líńŰUniversitą© de Montrą©al

Montrą©al, le 26 mars 2008 íńž Le Big Band de líńŰUniversitą© de Montrą©al, sous la direction de Ron Di Lauro, vous convie au dernier concert de sa saison 2007-2008, le jeudi 3 avril prochain, ą› 19 h 30, ą› la salle Claude-Champagne.

ąń cette occasion, le Big Band accueillera comme invitą© spą©cial le clarinettiste Andrą© Moisan, qui cą©ląģbre cette anną©e ses 30 ans de carriąģre. La Chorale jazz de líńŰUniversitą© de Montrą©al, sous la direction de Vincent Morel, se joindra aux musiciens du Big Band pour une partie du concert.

Au programme :

Spring Is Here íńž Lorenz Hart/Richard Rodgers, arr. : Lennie Niehaus

Game of Inches íńž Gordon Goodwin

Ride Home íńž Rą©mi Bolduc

Uno Mąįs íńž Paul Lopez

Days Of Wine And Roses íńž Henry Mancini, arr. : Maria Schneider

**

Chattanooga Choo Choo íńž Mack Gordon/Harry Warren, arr. : Mike Carubia
Indiana íńž James F. Hanley, arr. : Ryan Jesperson

Satin Doll íńž Mercer, Ellington, Strayhorn, arr. : Mike Carubia
Get Me To The Church On Time íńž Lerner/Lowe, arr. : Mike Carubia

Avec la Chorale jazz de líńŰUniversitą© de Montrą©al

ENTRACTE

All Of Me íńž Seymour Simons/Gerald Marks, arr. : Billy Byers

**

Under The Wire íńž Gordon Goodwin

Symphonie no 40 en sol mineur íńž W. A. Mozart, arr. et adapt. Gordon Goodwin

Petite Fleur íńž Sydney Bechet, arr. : Rą©mi Bolduc

Thad Said No íńž Gordon Goodwin

Ballad For Benny íńž Oliver Nelson

Prelude, Fugue, and Riffs íńž Leonard Bernstein

Invitą© spą©cial : Andrą© Moisan, clarinette

**

Rą©putą© pour sa maą∆trise de l'instrument, sa grande musicalitą© et la clartą© de son jeu, le clarinettiste Andrą© Moisan cą©ląģbre, en 2008, ses 30 ans de carriąģre en tant que musicien professionnel. Occupant le pupitre de saxophone solo et de clarinette basse au sein de líńŰOrchestre symphonique de Montrą©al depuis mai 1999, il dirige ą©galement líńŰorchestre, entre autres, lors de concerts jeune public. Au fil des ans, il a reąŖu plusieurs nominations pour des prix Opus et ses enregistrements ont retenu líńŰattention de la critique internationale. On peut l'entendre rą©guliąģrement en concert et ą› la radio, tant comme soliste que comme chambriste. Andrą© Moisan est professeur agrą©gą© ą› la Facultą© de musique de líńŰUniversitą© de Montrą©al.

Le Big Band de líńŰUniversitą© de Montrą©al, dirigą© par Ron Di Lauro, est constituą© d'une quinzaine de musiciens qui explorent avec passion et ą©nergie le rą©pertoire des classiques (standards jazz) des anną©es 50 ą› 70 et le jazz fusion et actuel des anną©es 70 ą› aujourd'hui. Laurą©at de plusieurs mentions ¨ī OR ¨™ au JazzFest des Jeunes du Quą©bec, le Big Band contribue ardemment au rayonnement de líńŰexcellence du secteur jazz de la Facultą© de musique de líńŰUniversitą© de Montrą©al.

La Chorale jazz de líńŰUniversitą© de Montrą©al, dirigą©e par Vincent Morel, est formą©e de 25 ą› 30 ą©tudiants qui participent avec enthousiasme ą› cette formation explorant le rą©pertoire jazz. La Chorale se produit ą› l'Universitą© de Montrą©al, mais aussi dans díńŰautres institutions d'enseignement et des lieux consacrą©s au jazz dans la rą©gion montrą©alaise.



LE BIG BAND DE LíńŰUNIVERSITą‚ DE MONTRą‚AL

Invitą© spą©cial : Andrą© Moisan, clarinette

Avec la participation de la Chorale jazz de líńŰUniversitą© de Montrą©al

Jeudi 3 avril 2008 íńž 19 h 30

Salle Claude-Champagne

220, Vincent-díńŰIndy, Montrą©al (mą©tro ą‚douard-Montpetit)

12 $, 10 $ (aą∆ną©s), gratuit (ą©tudiants)

Billetterie ADMISSION : 514.790.1245

Renseignements : 514.343.6427

www.musique.umontreal.ca

- 30 -

Source :
Julie Fortier

Facultą© de musique íńž Universitą© de Montrą©al

514.343.6365

julie.c.fortier@umontreal.ca

Labels: , ,

Monday, March 17, 2008

[Montreal] JAZZ AU PLATEAU MONT-ROYAL, une semaine de concerts avec la reląģve du secteur jazz de l'UdeM, du 25 au 29 mars

Dix concerts díńŰune heure seront prą©sentą©s ą› la Maison de la culture du Plateau Mont-Royal, soit deux chaque soir, par les ensembles jazz de la Facultą© de musique, les chanteuses de son secteur vocal jazz et le Big Band de líńŰUniversitą© de Montrą©al.

Cette są©rie est une occasion pour la Facultą© de musique de líńŰUniversitą© de Montrą©al de faire connaą∆tre le dynamisme de son secteur jazz ą› un public encore plus large que celui toujours grandissant et fidąģle qui frą©quente ses salles de concerts.

La Facultą© de musique et la Maison de la culture du Plateau Mont-Royal invitent donc les amateurs de jazz ą› venir dą©couvrir la reląģve lors des concerts suivants :

Mardi 25 mars 2008

20 h : combo dirigą© par Pierre Leduc

21 h 30 : combo dirigą© par Dany Roy

Mercredi 26 mars 2008

20 h : combo dirigą© par Simon Stone

21 h 30 : combo dirigą© par Simon Stone

Jeudi 27 mars 2008

20 h : combo dirigą© par Ron Di Lauro

21 h 30 : combo dirigą© par Michael Gauthier

Vendredi 28 mars 2008

20 h : combo dirigą© par Michel Donato

21 h 30 : combo dirigą© par Luc Beaugrand

Samedi 29 mars 2008

20 h : combo jazz vocal dirigą© par Vincent Morel

21 h 30 : Le Big Band de líńŰUniversitą© de Montrą©al, sous la direction de Ron Di Lauro

¨ī JAZZ AU PLATEAU MONT-ROYAL ¨™

Du mardi 25 mars au samedi 29 mars 2008

ąń compter de 20 h

Maison de la culture du Plateau Mont-Royal

465, av. du Mont-Royal Est, Montrą©al

Laissez-passer gratuits disponibles

ą› compter du mardi 18 mars, 17 h

514.872.2266

- 30 -

La Facultą© de musique de líńŰUniversitą© de Montrą©al bą©ną©ficie du soutien de

Renseignements :

Julie Fortier

Facultą© de musique íńž Universitą© de Montrą©al

514.343.6365

julie.c.fortier@umontreal.ca

ą‚ric Champagne

Maison de la culture du Plateau Mont-Royal

514.872.2266

maison_mr@ville.montreal.qc.ca

Labels: , , ,

Thursday, February 14, 2008

L'Atelier d'opą©ra et l'Orchestre de l'UdeM prą©sentent Die Fledermaus, du 20 au 23 fą©vrier 2008

(La Chauve-Souris)

opą©rette en trois actes

de Johann Strauss fils (1825íńž1899)

Livret adaptą© par Carl Haffner et Richard Geną©e

Direction : Jean-FranąŖois Rivest

Mise en scąģne : Marie-Nathalie Lacoursiąģre

Montrą©al, le 5 fą©vrier 2008 íńž L'Atelier d'opą©ra et l'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al (OUM) prą©senteront l'opą©rette Die Fledermaus (La Chauve-Souris), de Johann Strauss fils, du 20 au 23 fą©vrier 2008, ą› 19 h 30, ą› la salle Claude-Champagne de l'Universitą© de Montrą©al. La direction musicale sera assurą©e par Jean-FranąŖois Rivest et la mise en scąģne par Marie-Nathalie Lacoursiąģre. L'ą©quipe de concepteurs est complą©tą©e par Robin Wheeler, directeur de l'Atelier d'opą©ra de l'Universitą© de Montrą©al, Carl Pelletier ą› la scą©nographie, Marc Są©ną©cal ą› la conception des costumes et Nicolas Descoteaux ą› celle des ą©clairages.

Jean-FranąŖois Rivest, chef et directeur artistique de l'OUM, ne tarit pas d'ą©loges sur Die Fledermaus, vą©ritable chef-d'Čžuvre, selon lui, incarnant la quintessence de l'ą©lą©gance et de la finesse viennoises.

¨ī Si Johann Strauss est bien connu pour son art dans l'ą©criture de valses et de polkas, dans Die Fledermaus, il a magistralement dą©passą© les contraintes inhą©rentes ą› ces styles pour les transcender en quelque chose qui touche ą› la perfection, ¨™ souligne le chef.

L'intrigueíń∂

Le livret de Die Fledermaus est basą© sur la piąģce de thą©ąĘtre La Prison (Die Geffąßgnis) et son adaptation franąŖaise par Henri Meilhac et Ludovic Halą©ry, Le Rą©veillon, que Richard Geną©e et Karl Hoffner adapteront pour l'orchestration de Strauss. L'histoire raconte l'ąĘme humaine dans tout ce qu'elle a d'essentiel : ses joies, bassesses, dą©fauts et espoirsíń∂

L'intrigue met en scąģne plusieurs personnages de la Vienne bourgeoise. Eisenstein ayant, une nuit, abandonną© dans la rue son ami Falke, ivre mort et dą©guisą© en chauve-souris, va faire les frais de sa vengeance. Devant purger une peine de prison de huit jours, Eisenstein se laisse convaincre par Falke de festoyer chez le prince Orlofsky avant de se rendre au geą•lier. Sa femme Rosalinde participe ą©galement ą› la soirą©e, dą©guisą©e en comtesse hongroise. Son mari ne la reconnaą∆t pas, et, la prenant pour une autre, tente de la są©duire. Le directeur de la prison, Franck, venu chercher Eisenstein plus tą•t mais ayant, sans le savoir, embarquą© un amant de Rosalinde, se rend chez le prince Orlofsky, oąľ il se lie d'amitią© avec Eisenstein, connu ici comme le marquis Renard. Tout ce joyeux monde festoie, rejoint par d'autres convives, comme la camą©riste de Rosalinde, dą©guisą©e en artiste. ąń l'heure fatidique, Eisenstein quitte la soirą©e pour se rendre en prison, lieu oąľ toutes les vą©ritą©s ą©clateront, en mąĀme temps que se reconnaą∆tront les diffą©rents personnages, sous leurs vą©ritables traits. Le docteur Falke en profitera pour leur annoncer qu'ils ont tous ¨ī assistą© ą› la vengeance d'une chauve-souris. ¨™

C'est donc ą› un voyage enchanteur, loufoque et intense que vous convient l'Atelier d'opą©ra et l'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al.

Fils de Johann Strauss I, Johann Strauss II dą©bute sa carriąģre de compositeur et de chef d'orchestre ą› la tąĀte d'un ensemble de 24 musiciens. Le premier concert de cet orchestre, dont le programme est composą© d'Čžuvres de Johann Strauss pąģre ainsi que de celles de son fils, remporte un vif succąģs et Johann Strauss II est aussitą•t considą©rą© comme un grand compositeur viennois. Il sillonne bientą•t l'Europe tout entiąģre ą› la tąĀte de cet orchestre, ne cessant jamais d'en enrichir le rą©pertoire. Johann Strauss II passe rapidement maą∆tre en matiąģre de composition de valses, polkas et autres marches et encore aujourd'hui, est considą©rą© comme une rą©fą©rence en matiąģre de musique classique lą©gąģre. Son art a marquą© les grands compositeurs allemands des ą©poques postą©rieures. Ainsi, Berg, Schoenberg ou Webern ont transcrit ses valses pour quatuors ą› cordes.

Jean-FranąŖois Rivest rallie aussi bien l'opinion du public que de la critique. On parle de lui comme d'un chef spectaculaire, extrąĀmement ą©nergique, prą©cis et exaltant. Ses interprą©tations sont caractą©risą©es par une ą©motion profonde ainsi que par un sens aigu de la structure. Il est fondateur, chef et directeur artistique de l'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al. Il est ą©galement chef en rą©sidence de l'Orchestre symphonique de Montrą©al, en plus d'avoir ą©tą© directeur artistique et chef principal de l'Orchestre symphonique de Laval et de l'ensemble Thirteen Strings d'Ottawa de nombreuses anną©es. En plus de diriger l'OUM, il enseigne la direction d'orchestre ą› la Facultą© de musique de l'Universitą© de Montrą©al.

Marie-Nathalie Lacoursiąģre possąģde une formation en musique, en thą©ąĘtre et en danse ancienne. En tant que danseuse, chorą©graphe, comą©dienne et metteure en scąģne, elle a participą© ą› plusieurs festivals et collaborą© avec plusieurs ensembles, dont l'ensemble Caprice, Les Idą©es heureuses, le Studio de musique ancienne de Montrą©al (opą©ra Dido and Aeneas), le Festival Montrą©al Baroque et l'ensemble Arion. ąń l'opą©ra, elle a signą© la mise en scąģne de Il ritorno d'Ulisse in Patria (Monteverdi) et Les Jeux de l'Amour (Moliąģre-Lully) ą› l'Universitą© McGill, de Mozart a Milano avec l'Acadą©mie Baroque de Montrą©al et de L'incoronazione di Poppea (Monteverdi) ą› l'Universitą© de Montrą©al.

Die Fledermaus

de Johann Strauss fils

prą©sentą© par

l'Atelier d'opą©ra et l'Orchestre de l'Universitą© de Montrą©al

Direction : Jean-FranąŖois Rivest

Mise en scąģne : Marie-Nathalie Lacoursiąģre

Direction de l'Atelier d'opą©ra : Robin Wheeler

Scą©nographie : Carl Pelletier

Costumes : Marc Są©ną©cal

ą‚clairages : Nicolas Descoteaux

Du 20 au 23 fą©vrier 2008 íńž 19 h 30
Salle Claude-Champagne : 220, avenue Vincent-d'Indy, Montrą©al (mą©tro ą‚douard-Montpetit)

22 $, 20 $ (aą∆ną©s), 10 $ (ą©tudiants)

Billetterie ADMISSION : 514.790.1245
Renseignements : 514.343.6427

- 30 -

Source :

Julie Fortier

Conseilląģre en communication

Facultą© de musique íńž Universitą© de Montrą©al

514.343.6365

julie.c.fortier@umontreal.ca

Labels: , ,

Friday, January 25, 2008

[Montrą©al] Sixtrum prą©sente Paysages Imaginaires - les Percussions de John Cage

L'Ensemble ą› percussion Sixtrum consacre son prochain concert
ą› la musique de John Cage

L'Ensemble ą› percussion Sixtrum prą©sente un ą©vą©nement unique, le mercredi 30 janvier 2008, ą› 20 h, ą› la salle Claude-Champagne de l'Universitą© de Montrą©al : ¨ī Paysages Imaginaires - les Percussions de John Cage ¨™. C'est tout le cheminement de l'une des figures les plus marquantes de la musique du XXe siąģcle que Sixtrum vous propose de parcourir, ą› travers onze de ses oeuvres pour percussion dont la composition s'ą©chelonne de 1939 ą› 1990.

L'ensemble interprą©tera les cinq Imaginary Landscapes de John Cage - prą©sentą©es dans leur totalitą© pour la premiąģre fois ą› Montrą©al - et ses trois Constructions, oeuvres ą©crites en dą©but de carriąģre et qui marqueront dą©ją› l'esthą©tique du compositeur. En contraste avec les prą©cą©dentes, s'ajouteront trois oeuvres plus rą©centes, Music for Six, Child of Tree et One4, davantage basą©es sur le hasard et l'indą©terminisme.

Aucun ą©vą©nement consacrą© ą› John Cage ne serait complet sans que soit mis en ą©vidence son sens de "l'anarchie musicale". Sixtrum prą©sentera donc, en avant-concert, un MusiCircus au cours duquel on pourra entendre diffą©rents solistes et groupes d'ą©tudiants de la Facultą© de musique de l'Universitą© de Montrą©al. Ce MusiCircus symbolisera la constante remise en question des hią©rarchies entourant la prestation musicale, telles que la relation entre le musicien et le public, une prą©occupation constante du compositeur.

Cette soirą©e, remplie de surprises et caractą©ristique du parcours de John Cage, sera dą©dią©e ą› la mą©moire de Robert Lą©onard, musicien, pą©dagogue, animateur et crą©ateur dą©cą©dą© ą› l'ą©tą© 2006 et dont les travaux furent largement inspirą©s de la musique de Cage.

John Cage (1912-1992)

Le compositeur amą©ricain John Cage fut l'une des figures les plus marquantes de la crą©ation musicale du XXe siąģcle. Son catalogue se distingue par son extraordinaire varią©tą© ainsi que par le fort sentiment de libertą© qui s'en dą©gage : John Cage, loin des institutions dominantes de l'ą©poque en matiąģre de composition et dą©fendant toujours son originalitą©, a puisą© son inspiration ą› diverses sources - la danse (il collabore ą©troitement avec Merce Cunningham), certaines philosophies asiatiques : l'ą©tude approfondie du zen l'amąģne ą› nier le principe d'intentionnalitą© dans l'acte crą©ateur et il recourra souvent au I Ching pour fixer certains paramąģtres musicaux. Sa recherche timbrale le pousse ą› utiliser des instruments jusqu'alors inusitą©s dans la musique contemporaine de tradition savante, tels des circuits ą©lectriques et des objets de la vie courante. Son oeuvre, qui a grandement contribuą© au dą©veloppement du rą©pertoire pour percussion, est une vą©ritable ode ą› la crą©ation, ą› l'artiste et ą› sa libertą©.

¨ī I can't understand why people are frightened of new ideas. I'm frightened of the old ones. ¨™
John Cage

Sixtrum

Crą©ą© en 2007 par les percussionnistes les plus actifs de la scąģne montrą©alaise, Sixtrum rą©unit D'Arcy Philip Gray, Julien Grą©goire, Philip Hornsey, Kristie Ibrahim, Robert Leroux et Fabrice Marandola. L'ambition du nouveau groupe : renouveler un genre dą©veloppą© au cours de la deuxiąģme moitią© du XXe siąģcle par des groupes prą©curseurs tels que les Percussions de Strasbourg. Les objectifs de Sixtrum sont regroupą©s autour de deux grands axes : la recherche-crą©ation et l'innovation d'une part et la formation/animation/sensibilisation d'autre part.

Le concert inaugural de Sixtrum, Plą©ąōades, prą©sentą© le 17 octobre 2007, figure au palmarąģs des 10 meilleurs concerts de musique classique de l'anną©e 2007 du critique Christophe Huss du quotidien Le Devoir.

¨ī Paysages imaginaires - les Percussions de John Cage ¨™

First Construction (1939)
Child of Tree (1975)
Second Construction (1940)
One4 (1990)
Third Construction (1941)

Imaginary Landscapes 1 ą› 5 (1939-1952)
Music for 6 (1987)

Sixtrum: D'Arcy Philip Gray, Julien Grą©goire, Philip Hornsey,
Kristie Ibrahim. Robert Leroux, Fabrice Marandola
Percussionniste stagiaire: Sandra Joseph

Le mercredi 30 janvier 2008
19 h - Musicircus
20 h - Concert

Salle Claude-Champagne de l'Universitą© de Montrą©al
220, Vincent-d'Indy, Montrą©al (mą©tro Edouard-Montpetit)
20 $ (rą©gulier), 10 $ (ą©tudiants)
Gratuit pour les ą©tudiants de la Facultą© de musique de l'Universitą© de Montrą©al
Billetterie ADMISSION : 514 790-1245
Renseignements : 514 343-6427

¨īOn n'imite pas, on ne refait pas Cage : on laboure et on sąģme les champs qu'il a dą©frichą©s¨™
Robert Lą©onard

Contact: info@sixtrum.com

Pour faire retirer votre nom de cette liste d'envoi, cliquez ici

Labels: , ,

Thursday, January 24, 2008

La Facultą© de musique de l'Universitą© de Montrą©al accueille le sociologue Pierre-Michel Menger

Le spą©cialiste franąŖais inaugure la nouvelle są©rie de confą©rences de prestige

¨īBilans et tendances des musicologies ¨™

Montrą©al, le 24 janvier 2008 - Le secteur de musicologie et d'ethnomusicologie de la Facultą© de musique de l'Universitą© de Montrą©al est heureux d'annoncer le lancement de sa są©rie de confą©rences de prestige : ¨ī Bilans et tendances des musicologies ¨™.

Cette są©rie de confą©rences permettra ą› une grande personnalitą© internationalement reconnue dans les domaines de la musicologie ou de l'ethnomusicologie et dont les travaux se prą©occupent aussi de questions fondamentales ą› l'ensemble des sciences humaines de prą©senter ses vues personnelles dans son champ spą©cifique de recherche.

Cette są©rie de confą©rences sera inaugurą©e ce mois-ci par quatre confą©rences de Pierre-Michel Menger, professeur de sociologie ą› l'ą‚cole des Hautes ą‚tudes en Sciences Sociales de Paris. Dans le cadre de l'invitation de la Facultą© de musique de l'Universitą© de Montrą©al, Pierre-Michel Menger tentera de rą©pondre ą› la question : ¨ī Oąľ en est la sociologie de la musique ? ¨™ par quatre confą©rences qui seront autant d'essais de sociologie de la musique.

Ces confą©rences seront donną©es les 29 et 31 janvier et les 5 et 7 fą©vrier.

Pierre-Michel Menger est connu dans le monde musical, entre autres, pour son ouvrage Le paradoxe du musicien. Le compositeur, le mą©lomane et l'ą‚tat dans la socią©tą© contemporaine (Flammarion, 1983). Il est l'un des premiers sociologues de l'art ą› avoir questionną© la lą©gitimitą© des musiques d'avant-garde de l'ą©poque en soutenant qu'elles ne survivaient que grąĘce aux subventions de l'ą‚tat et en se fondant sur des enquąĀtes pointues auprąģs des publics d'institutions musicales bien connues comme l'IRCAM et l'Ensemble InterContemporain. Il est reconnu aujourd'hui comme l'un des chercheurs qui a favorisą© l'ą©mergence et le dą©veloppement du postmodernisme dans le domaine de la musique et de la musicologie.

Quatre essais de sociologie de la musique, confą©rences de Pierre-Michel Menger

La sociologie de la musique s'est dą©veloppą©e sur deux versants : une contribution aux recherches spą©cialisą©es sur les oeuvres, leur signification, leurs contextes socio-historiques de production et de rą©ception, et sur les divisions en types et genres de musique, et ce, en coopą©ration ou en compą©tition avec d'autres disciplines - musicologie, ethnologie, histoire, notamment; et une application des outils de la sociologie ą› l'ą©tude de la musique comme systąģme d'activitą© dotą© de ses professions, organisations, mą©canismes de compą©tition, conventions d'ą©valuation et de patrimonialisation, et comportements de consommation.

Les quatre confą©rences se situeront principalement sur le second versant, mais s'efforceront de montrer qu'un tel ancrage, loin de se rą©duire ą› une simple extension des objets de recherche de la sociologie (ce qu'il est assurą©ment aussi), peut permettre d'aborder des questions centrales comme celle de la valeur, du travail crą©ateur, de la diffą©rence de talent et de l'historicitą© de la notion d'oeuvre autrement que dans les termes aujourd'hui devenus stą©riles de la spą©culation thą©oricienne des premiers temps de la sociologie de la musique. Les confą©rences prendront notamment appui sur les recherches qui ont ą©tą© meną©es par l'auteur, principalement sur le monde de la musique ¨ī savante ¨™.

4 confą©rences de Pierre-Michel Menger

Mardi 29 janvier, 17 h : ¨ī La position des arts et de la musique dans le dą©veloppement de la sociologie ¨™ (salle Jean-Papineau-Couture, B-421)

*Un cocktail organisą© par l'Observatoire international de la crą©ation et des cultures musicales et le Cercle de musicologie de l'Universitą© de Montrą©al suivra cette premiąģre confą©rence.

Jeudi 31 janvier, 16 h 30 : ¨ī Le musicien et son travail : professions, marchą©s du travail, organisations ¨™ (salle Serge-Garant, B-484)

Mardi 5 fą©vrier, 16 h 30 : Controverses sociologiques : comment analyser le talent crą©ateur ? Une rą©futation du relativisme constructionniste ¨™ (salle Serge-Garant, B-484)

Jeudi 7 fą©vrier, 16 h 30 : ¨ī Que peut dire la sociologie de l'oeuvre musicale ? Propositions. ¨™ (salle Serge-Garant, B-484)

Facultą© de musique de l'Universitą© de Montrą©al

200, Vincent-d'Indy, Montrą©al (mą©tro ą‚douard-Montpetit)

Entrą©e libre

Pierre-Michel Menger

Pierre-Michel Menger est directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique et directeur d'ą©tudes ą› l'ą‚cole des Hautes ą‚tudes en Sciences Sociales (Paris). Mą©daillą© d'argent du CNRS (1999), professeur invitą© ą› l'Universitą© du Quą©bec, fellow du Wissenschaftskolleg de Berlin (2006-2007), il est Visiting Scholar ą› Columbia University au dą©but 2008.

Aprąģs des ą©tudes de philosophie ą› l'ą‚cole Normale Supą©rieure, il a consacrą© son doctorat de sociologie ą› la crą©ation musicale contemporaine (Le Paradoxe du musicien. Le compositeur, le mą©lomane et l'ą‚tat dans la socią©tą© contemporaine, Paris, Flammarion, 1983, rą©ą©d. L'Harmattan, 2001). Une autre recherche a suivi sur la crą©ation et l'informatique musicales, notamment ą› partir d'une enquąĀte ą› l'IRCAM (Les laboratoires de la crą©ation musicale, Paris, Documentation franąŖaise, 1989). Ses travaux ont portą© ultą©rieurement sur les professions et les marchą©s du travail artistique (La profession de comą©dien, Paris, Documentation franąŖaise, 1998) et sur la sociologie gą©ną©rale des professions (Les professions et leurs sociologies, Paris, Editions de la MSH, 2003). Ses recherches sur les arts ont donną© lieu ą› des collaborations avec des colląģgues historiens (PM. Menger et J. Revel, eds, ¨ī Les Mondes de l'art ¨™, n¨É spą©cial des Annales, 1993) et ą©conomistes (V. Ginsburgh et PM. Menger, eds, Economics of the Arts, Amsterdam, North Holland, 1996). Une recherche pluridisciplinaire sur la modą©lisation et l'analyse descriptive en sciences sociales a ą©tą© publią©e dans Le modąģle et le rą©cit, codirigą© par JY Grenier, C. Grignon et PM. Menger (Paris, ą‚ditions de la MSH, 2001). Ses travaux rą©cents, notamment, visent ą› situer l'artiste et le travail artistique dans l'ą©volution contemporaine des systąģmes d'emploi et de cotation du travail et dans l'examen des dilemmes flexibilitą©/są©curitą©/autonomie/risque. Trois ouvrages sont issus de ce programme de recherche : Les intermittents du spectacle, sociologie d'une exception (Paris, ą‚ditions de l'EHESS, 2005), Profession artiste, extension du domaine de la crą©ation (Paris, Textuel, 2005), et Le travail crą©ateur (ą› paraą∆tre en 2008). Les recherches actuelles de PM. Menger portent notamment sur deux questions : ¨ī Qu'est-ce qu'achever une oeuvre ? ¨™ et ¨ī Le marchą© du travail scientifique ¨™.

- 30 -

Source :

Secteur musicologie et ethnomusicologie

Facultą© de musique - Universitą© de Montrą©al

Renseignements :

Julie Fortier

Facultą© de musique - Universitą© de Montrą©al

514 343-6365

julie.c.fortier@umontreal.ca

Labels: , , ,