LSM Newswire

Tuesday, March 10, 2009

Annonce du nouveau Fonds des mą©dias du Canada par le ministre Moore

Alliance des producteurs francophones du Canada

Annonce du nouveau Fonds des mą©dias du Canada par le ministre Moore - La production indą©pendante en milieu minoritaire y aura-t-elle sa place?

Ottawa, le 10 mars 2009 - Le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, l'honorable James Moore, a hier annoncą© la crą©ation du Fonds des mą©dias du Canada, qui rą©sulte d'une fusion du Fonds canadien de tą©lą©vision et du Fonds des nouveaux mą©dias du Canada. Il sera en vigueur dąģs avril 2010 et totalisera plus de 310 millions de dollars annuellement, en combinant l'investissement du secteur privą© et du gouvernement fą©dą©ral.

L'Alliance des producteurs francophones du Canada (APFC) se dit satisfaite, d'une part, de voir que ce fonds demeure entier, et non scindą© comme le recommandait le CRTC en juin 2008. ¨ī En fait, le mandat ą©largi de ce fonds encouragera la crą©ation d'un contenu canadien qui intąģgre plusieurs plateformes, ce qui s'harmonise avec le dą©veloppement de l'industrie, ą› l'heure actuelle ¨™, affirme Mark Chatel, prą©sident de l'APFC. Un autre ą©lą©ment de cette annonce qui rassure l'APFC est l'affirmation du ministre Moore, lors de son discours, qu'il veillera ą› nommer des membres du conseil d'administration qui connaą∆tront les rą©alitą©s auxquelles font face les producteurs francophones en milieu minoritaire. ¨ī Nous espą©rons que ce nouveau mode de gouvernance prą©voira toutefois des mą©canismes de concertation directement avec notre organisme, car pour ąĀtre efficace et rą©pondre ą› ses objectifs, le Fonds des mą©dias du Canada devra dą©velopper des principes directeurs tenant compte de notre rą©alitą© et favorisant l'essor de notre industrie, qui a beaucoup progressą© au cours des derniąģres anną©es. ¨™, ajoute Mark Chatel. ¨ī L'enveloppe pour les Projets de langue franąŖaise ą› l'extą©rieur du Quą©bec (PLFEQ) a fait ses preuves, et nous nous attendons ą› ce que le nouveau fonds conserve cette initiative spą©ciale. ¨™

Toutefois, en bą©mol, l'APFC note que parmi les genres d'ą©missions oąľ le fonds investira, on semble vouloir ajouter des dispositions plus contraignantes pour le financement de documentaires et d'ą©missions de varią©tą©s ou d'arts de la scąģne, deux genres dans lesquels les producteurs hors-Quą©bec sont spą©cialisą©s. ¨ī Le nouveau conseil d'administration devra rą©aliser que pour les producteurs hors-Quą©bec, ces genres sont incontournables. Nos histoires et l'ą©panouissement de nos communautą©s passent beaucoup par ces ą©missions, qui permettent de raconter et de prą©senter une rą©alitą© qui nous est unique. Encore beaucoup de balises sont encore ą› prą©ciser et l'impact de cette nouvelle formule ne peut encore ąĀtre apprą©cią© dans son ensemble, pour le moment.

L'APFC veillera donc de prąģs ą› ce que le Fonds des mą©dias du Canada appuie comme il se doit la production indą©pendante francophone en milieu minoritaire. ¨™, conclut Mark Chatel.

L'Alliance des producteurs francophones du Canada se consacre au dą©veloppement de l'industrie francophone du film, de la tą©lą©vision et du multimą©dia ą› l'ą©chelle canadienne. Elle reprą©sente 13 entreprises francophones de production tą©lą©visuelle, ciną©matographique et multimą©dia ą©tablies ą› Vancouver, White Rock (CB), Edmonton, Winnipeg, Sudbury, Ottawa et Moncton. Tout en contribuant ą› retenir les artisans, les artistes et les crą©ateurs dans leurs milieux respectifs, nos producteurs ont pour mission de donner une voix ą› leurs communautą©s, de leur fournir un miroir dans lequel elles se reconnaissent et qui les reprą©sente dans le paysage tą©lą©visuel d'aujourd'hui.

Labels: , ,