LSM Newswire

Wednesday, May 27, 2009

23e Festival International Nuits d'Afrique

13 jours de spectacles et d'activitłęs pour toute la famille

AU DELł─ DES FRONTIłÓRES

Č┤ Kassav' a des attaches profondes avec l'Afrique. Nous n'oublions jamais que nos ancłütres en sont originaires. Nos nombreuses visites sur la terre de nos ałěeux nous ont permis de confirmer la filiation musicale et de prendre la mesure de l'hłęritage reł▀u Ȭ. Ces propos de Jocelyne Beroard et Jacob Desvarieux, membres du cłęlł«bre groupe antillais et respectivement marraine et parrain de cette łędition 2009, rłęsument trł«s bien une des missions que le Festival International Nuits d'Afrique s'est donnłęe dł«s ses tout dłębuts: montrer łŢ quel point de nombreux styles musicaux, aux quatre coins du monde, ont łętłę et sont encore influencłęs par les rythmes du continent africain. Chaque jour, ceux qui la pratiquent permettent łŢ la musique d'łęvoluer, de repousser les frontił«res. Cette nouvelle łędition du Festival international Nuits d'Afrique tłęmoigne non seulement de la diversitłę des cultures mais, plus que jamais, de la richesse des młętissages que rien comme la musique ne peut głęnłęrer.

Du 14 au 26 juillet, les cëýurs (et les tympans!) vibreront au rythme des sons d'ascendance africaine. Plus de 50 spectacles en salle et łŢ l'extłęrieur, prł«s de 500 chanteurs, danseurs et musiciens sur scł«ne, des artistes originaires de 29 pays diffłęrents qui brassent les cultures et rłęinventent la Culture: le Festival international Nuits d'Afrique cuvłęe 2009 rłęserve bien des surprises.

LES SPECTACLES EN SALLE

Słęrie Grands łęvłęnements

Leur nom, incontournable, est synonyme de succł«s sur la scł«ne internationale des musiques du monde.

Rebelle dans l'łóme, Sergent Garcia (France / Espagne) a inventłę son propre style musical, la salsamuffin, un mix de sons latinos et urbains et des propos souvent engagłęs. Groupe phare de la scł«ne rock orientale depuis prł«s de 15 ans, l'Orchestre National de Barbł«s (France / Algłęrie / Maroc) est łŢ l'image du quartier parisien dont ils tirent leur nom: en marge des conventions. Č┤ Oriental Roots Ȭ, le titre du dernier opus de Jimmy Oihid (Algłęrie) en dit beaucoup sur ses intentions musicales: un mix explosif de chałóbi, gnawa, arabo-andalou, R&B, funk et reggae. On ne prłęsente plus Kassav' (Martinique / Guadeloupe). L'inventeur du zouk, qui a rłęvolutionnłę le mot Č┤ fłüte Ȭ cłęlł«bre ses trente ans de carrił«re.

Słęrie Grande premił«re

Malgrłę leur notoriłętłę, leur talent, le prestige de leur formation, ils ne se sont encore jamais produit łŢ Montrłęal.

Le projet Umalali (Belize) met en vedette les chants traditionnels des femmes Garifuna, ponctułęs de touches de jazz, de funk, de rock et de blues. La musique de Novalima (Płęrou) est ancrłęe dans leurs racines et pigmentłęe de reggae, d'afrobeat, de son, de hip-hop ou encore de salsa.

Słęrie Prłędilection

Ils portent une vłęritable affection łŢ Montrłęal et Montrłęal le leur rend bien. On a toujours beaucoup de plaisir łŢ les revoir sur scł«ne.

Accompagnłę de Djely Mory Tounkara, Balla Tounkara (Mali) joue et se joue de sa kora, relookant les rythmes de son pays natal de notes jazz, funk et reggae. Rłęvłęlation du festival 2004, Maria de Barros (Cap Vert) ensoleille la musique capverdienne par une interprłętation sensuelle, frałĂche et baignłęe de soul des morna et coladeira traditionnelles.

Słęrie Dłęcouvertes

Ils sont la relł«ve des musiques du monde. Leurs prestations sont animłęes de la fougue des premił«res grandes expłęriences.

Influencłęs par leurs origines et par la mosałěque culturelle marseillaise, les membres de Watcha Clan (Algłęrie/ France / Maroc) młüle adroitement chałóbi algłęrien, musiques łęlectroniques, hip-hop et rythmes est-europłęens. L'un est un joueur de Banjo et l'autre griot virtuose de la kora ; la musique a rapprochłę Jayme Stone (Ontario) et Mansa Sissokho (Mali) . Folk sud-africain, pop, blues, jazz, le tout młótinłę de rock: la musique de FreshlyGround (Afrique du Sud) est łŢ l'image des membres du groupe, moderne et młętissłęe.

Słęrie Rythmes d'ailleurs, gens d'ici

La scł«ne locale des musiques du monde est łŢ la fois fertile et d'un dynamisme łępoustouflant. Le Festival international Nuits d'Afrique est l'łęvłęnement de ces artistes gorgłęs de talent.

Neev (Maroc / Qułębec) imprł«gne sa musique de sa riche culture occidentalo-orientale. Syli d'Or de la musique du monde 2009, Aboulaye Konłę et Bolokan (Cłąte d'Ivoire / Qułębec) explorent la musique ouest africaine sous toutes ses coutures. Une touche de jazz, un touche de classique, des beats caribłęens, avec Makaya Jazz (Hałěti / Qułębec), les notes de la gamme se dłęclinent en une symphonie de couleurs. Le son Č┤ made in Ȭ Intakto (Chili / Qułębec) oscille entre l'intensitłę nordique et l'exaltation latine, entre la rigueur des traditions et la libertłę de crłęation. Liłęes par leurs voix chaleureuses et leurs rythmes młętissłęs, Joanne Griffith (Antilles / Qułębec) et Empress Deeqa (Somalie / Qułębec) se partagent une soirłęe spłęciale Č┤ Rythmes au fłęminin Ȭ. Rythmes słęrł«res, sons wolofs, ambiance du Fouta et instruments traditionnels sont au cëýur de la musique rłęsolument acoustique de Oumar Ndiaye Xosluman (Słęnłęgal / Qułębec). Jonglant avec la musique traditionnelle brłęsilienne, le reggae, le funk et les musiques africaines, Rommel Ribeiro (Brłęsil / Ontario) łętonne par son style unique.

Fait łŢ noter, les prestations de plusieurs des artistes de cette słęrie sont prłęsentłęes au festival suite łŢ la performance exceptionnelle qu'ils ont donnłę dans le carde de la 3e łędition des Syli d'Or de la Musique du Monde, qui se veut łütre la seule distinction musicale crłęłęe pour les artistes de la musique du monde łŢ Montrłęal. Il s'agit de: Aboulaye Konłę et Bolokan percussions (Syli d'Or), Oumar Ndiaye Xosluman (Syli d'Argent), Xlim (Syli de Bronze) et Neev (Syli d'Honneur pour l'ensemble de son travail).

Les łętoiles de Nuits d'Afrique ĺ─ý le rendez-vous des concerts nocturnes.

Lors de ces rencontres exploratoires inłędites, Taafłę Fanga (Afrique de l'Ouest / Qułębec) invite plusieurs groupes d'origines diffłęrentes łŢ partager son rłępertoire de chants traditionnels, ses rythmes colorłęs et ses danses endiablłęes.

Taafłę Fanga, avec Habana Cafłę (Cuba / Qułębec), retrouvera les racines africaines de la musique cubaine ; avec Estacao Da Luz (Brłęsil / Qułębec), les festivaliers auront droit łŢ un mix de sons percussifs parmi les plus puissants au monde ; avec Laeticia Zonzambłę (Centre-Afrique / Qułębec), ils feront la preuve que les rythmes traditionnels africains sont au cëýur des rythmes modernes ; avec Oumar Ndiaye Xosluman, ce sera une rencontre 100 % mandingues oł╝ les instruments traditionnels seront łŢ l'honneur.

Cadeaux de cette słęrie spłęciale, la rencontre inusitłęe de Tapa Diarra et Balla Tounkara (Mali / Qułębec), deux griots dłępositaires de l'histoire de leurs familles respectives et donc d'un large pan culturel du Mali.

Taafłę Fanga clłąturera cette słęrie, et le festival, dans une prestation aussi impressionnante qu'łęnergisante mariant kora, balafon, chants, djembłęs et doundouns dans une effervescence sonore aux arrangements modernes.

Ces six soirłęes spłęciales, possibles grłóce au soutien du Conseil des arts du Canada et de TV5, sont gratuites pour tous ceux qui dłętiennent un billet du Festival International Nuits d'Afrique 2009.

4 JOURS DE SPECTACLES ET ACTIVITłÔS GRATUITS POUR TOUTE LA FAMILLE


Les 23, 24, 25 et 26 juillet, bye ! bye ! Place łÔmilie-Gamelin (carrłę Maisonneuve, Berri, Ste-Catherine, St-Hubert), bonjour le Village des Nuits d'Afrique (carrłę Maisonneuve, Berri, Ste-Catherine, St-Hubert): une ambiance qu'on ne retrouve nulle part ailleurs qu'en Afrique, dans les Antilles ou en Amłęrique Latine ; un lieu d'effervescence oł╝ on baragouine pour le plaisir avec les commerł▀ants du Marchłę Tombouctou, rivalisant d'ingłęniositłę pour vendre leurs boubous, percussions et autres produits de beautłę et bijoux traditionnels ; un espace convivial oł╝ on s'assoit sur la terrasse amłęnagłęe łŢ cet effet ou dans l'herbe, Č┤ łŢ la bonne franquette Ȭ, pour dłęguster un poulet grillłę sauce yassa, plat typique du Słęnłęgal, un bëýuf jerk łępicłę łŢ la mode jamałěcaine, ou encore une crł«me glacłęe aux saveurs exotiques.

Mais surtout un vłęritable bouillonnement culturel oł╝ l'on chante et danse avec des artistes de tous horizons qui les uns łŢ la suite des autres, sans arrłüt, occupent la grande scł«ne Loto-Qułębec pour des spectacles et ateliers diversifiłęs.

Cette annłęe en grande nouveautłęĺ─Â. une toute nouvelle słęrie que vous pourrez dłęcouvrir sur la grande scł«ne Loto-Qułębec: Č┤Nuits D'Afrique sous les Etoiles Ȭ
La notoriłętłę acquise par la programmation extłęrieure du Festival International Nuits d'Afrique au fil des ans, et particulił«rement depuis que la durłęe de cette portion majeure du festival a łętłę prolongłęe, a incitłę les Productions Nuits d'Afrique łŢ crłęer une słęrie de concerts qui soit le pendant artistique de la słęrie des Č┤ Grands łęvłęnements Ȭ en salle. C'est ainsi qu'est nłęe la słęrie de concerts Č┤ Nuits d'Afrique sous les Etoiles Ȭ. Celle-ci met de l'avant des artistes internationaux de grande envergure tels des coups de cëýur incontournables, des valeurs sł¬res ainsi que des dłęcouvertes qui font dłęjłŢ beaucoup parler d'elles au niveau planłętaire.

Au programme pour cette premił«re łędition : Trois formations Č┤ Coup de Cëýur Ȭ dont l'identitłę sera rłęvłęlłęe en temps et lieu, le son typiquement guadeloupłęen des tambours du groupe K'Koustik, les rythmes de Č┤ son Ȭ cubain de la formation Anacaona de Cuba, une dynastie de musiciennes qui chauffe les scł«nes depuis 80 ans, la troupe de 40 jeunes martiniquais Č┤ Tchłę Kreyol Ȭ qui ravit tous les publics par sa spontanłęitłę, son talent et l'explosion de couleurs qui słęduit tous et chacun ainsi que le plateau łęvłęnementiel Č┤ Carrłę'Mandingue Ȭ

Aussi, łŢ ne pas manquer, la tente du Montrłęal Multicolore rłęjouira les plus jeunes. Sous le pinceau łŢ maquillage magique de Allison (Carałěbes), les enfants deviendront fleur multicolore ou lion roi des forłüts. Leurs jolis dessins, inspirłęs de contes africains ou d'animaux de la savane, seront quand łŢ eux exposłęs au regard de tous les festivaliers.

Enfin, vłęritable succł«s l'an dernier, l'Agor'Afrique Loto-Qułębec remet ł▀a! Entre chaque spectacle, cet endroit chaleureux permet de faire connaissance intimement avec la culture africaine grłóce łŢ des ateliers d'initiation łŢ la musique africaine, des contes traditionnels, des słęances de signature d'artistes et une exposition de photos choisies.

Pour plus d'informations sur les spectacles, les activitłęs, la billetterie, les forfaits : www.festivalnuitsdafrique.com

Tłęlłęphone 514 499-

Labels: ,

0 Comments:

Post a Comment



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home