LSM Newswire

Thursday, January 10, 2008

[Montreal] Danse-Citą©: ąń corps dą©fendant de Jean-Martin Bernier


Dans le cadre de sa saison Genre...humain,
Danse-Citą© prą©sente ąń corps dą©fendant de Jean-Martin Bernier



Montrą©al, le 3 janvier 2008 - Aprąģs le succąģs de Staccato Riviąģre en dą©cembre 2007, Danse-Citą© laisse de nouveau sa trace avec la deuxiąģme crą©ation de sa saison Genre...humain. ąń corps dą©fendant de Jean-Martin Bernier, un ą©vą©nement Traces-Chorą©graphes rą©unissant sur scąģne le chorą©graphe et la comą©dienne-danseuse Suzanne Lemoine, sera prą©sentą© au Studio thą©ąĘtre Hydro-Quą©bec du Monument-National du 24 au 26 janvier et du 29 janvier au 2 fą©vrier 2008, ą› 20h30.


ąń corps dą©fendant ou La vą©ritą© du mensonge
Oser le silence l'instant d'un geste pour que, en filigrane, se dessine la conscience. Oser prendre la rą©alitą© ą› bras-le-corps. Voilą› ce qu'entreprend le chorą©graphe Jean-Martin Bernier avec ąń corps dą©fendant, sa quatriąģme ¨∂uvre chorą©graphique en carriąģre et certes, la plus personnelle. Fasciną© par la maniąģre dont les individus perąŖoivent la rą©alitą©, c'est-ą›-dire ą› travers le spectre de leurs histoires personnelles, Bernier met en scąģne une dualitą© humaine d'envergure : la relation entre le corps et l'esprit. Selon le crą©ateur, la pensą©e ne saurait ąĀtre perąŖue comme l'unique porte d'accąģs ą› un degrą© de conscience plus ą©levą©. Limitą©e et parfois dą©faillante, elle doit plutą•t cą©der la place au corps comme organe de perception car c'est lui qui miroite l'ą©volution. C'est lui qui engendre cette danse qui tą©moigne, ce geste qui ą©voque et ce langage qui rą©vąģle.


Une dą©marche vers l'unitą©
Pour mettre en scąģne son propos, Jean-Martin Berner a choisi de souligner la polaritą© des diffą©rents ą©lą©ments de l'oeuvre. Ainsi, il travaille le duo pour la premiąģre fois dans sa pratique de chorą©graphe. Le choix de la comą©dienne ą©mą©rite Suzanne Lemoine incite la rencontre entre deux ą©nergies, la cohą©sion entre deux approches et deux mą©tiers. La paire permet ą©galement d'exprimer les facettes masculine et fą©minine de l'humain, mettant d'autant plus en rapport un corps formą© ą› la danse et un autre ą› l'ą©nergie spontaną©e et brute. La danse est abordą©e comme source de dualitą©, faisant autant dans l'exacerbation que la retenue, dans la lenteur que dans l'empressement. Tel un rituel mouvant, la danse agit comme catalyseur vers une apprą©ciation plus compląģte de l'ąĀtre humain.


De plus, le spectacle juxtapose le texte et la parole ą› la danse, notamment les ą©crits du philosophe quą©bą©cois Pierre Bertrand et l'ą©criture automatique de l'interprąģte Suzanne Lemoine, parfois dą©clamą©e en spoken word. Loin d'ąĀtre de simples complą©ments, la parole et le geste s'insąģrent ici comme deux alter ego, deux aimants qui marquent les sphąģres dans lesquelles l'Homme ą©volue, soit la rationnalitą© du verbe et l'instinct du physique. Pierre Bertrand a longtemps influencą© le chorą©graphe dans sa dą©marche. L'oeuvre du philosophe ą©tant consacrą©e aussi bien ą› comprendre le processus de crą©ation qu'ą› dą©crire la vie dans ce qu'elle est de plus essentielle, elle met en mot, entre autres, les limites de la pensą©e et la surą©valuation qu'on fait d'elle.

ąń l'oeuvre se lient les visions et contributions des collaborateurs Laurent Maslą© (composition musicale et sonore), L E M M / Martin Lemieux (vidą©o, ą©clairages), Lucie Bazzo (ą©clairages), FranąŖois-Rą©gis Fournier (photograhie) et Christine Charles (rą©pą©titrice).


¨ī Comment pouvons-nous ą©couter le simple chant d'un oiseau si la pensą©e ne cesse de bavarder? ¨™
La Conversion du regard, Pierre Bertrand, Liber


Rendez-vous Danse-Citą©
Le public est convią© ą› venir ą©changer avec les artistes du spectacle le 25 janvier et le 1er fą©vrier 2008, aprąģs la reprą©sentation. Au cours de ces discussions, le philosophe Pierre Bertrand fera ą©galement part de ses impressions sur le spectacle et sur la dą©marche des crą©ateurs.

Jean-Martin Bernier
Jean-Martin Bernier a longuement oeuvrą© ą› titre d'interprąģte en danse contemporaine. De 1990 ą› 2002, il travaille avec Montrą©al Danse qui produit une vingtaine de productions auxquelles il prend part. Il collabore avec les chorą©graphes Dominique Porte, Paula de Vasconcelos, Josą© Navas, Daniąģle Desnoyers, Ginette Laurin, Paul-Andrą© Fortier, Catherine Tardif, Daniel Souliąģres et Monique Girard ainsi que plusieurs autres. En tant que chorą©graphe, il nous a donną© Cruels mystąģres (2001) et CHOC ou Le corps ą› rebours (2004), toutes deux prą©sentą©es ą› Tangente. ąń cela s'ajoute un mą©tier d'ą©bą©niste et de scą©nographe pour ses propres spectacles. Animą© d'un profond dą©sir de communiquer, il ne considąģre la danse possible que si l'on s'y commet et compromet. En cela, l'exercice ne peut qu'ąĀtre noble. Il en est ą› sa premiąģre collaboration avec Danse-Citą©.


Danse-Citą© : la trace des crą©ateurs
Vą©ritable phare de la danse d'auteur, Danse-Citą©, sous la direction artistique de Daniel Souliąģres, est une compagnie de crą©ation de danse contemporaine. Au cours de ses 26 ans d'existence, Danse-Citą© s'est dą©marquą©e par l'unicitą© de ses saisons, le risque artistique que celles-ci entretiennent et par la place de choix qui y est accordą©e aux crą©ateurs et interprąģtes. ą‚galement inscrites ą› la saison Genre...humain, les crą©ations Quarantaine de Charmaine Leblanc et L'ą‚curie de Manon Oligny. La formule traces-chorą©graphes dans laquelle s'insąģre ąń corps dą©fendant offre la chance ą› un chorą©graphe ą©mergent de prą©senter une oeuvre originale au cours d'une saison de Danse-Citą©.


ąń corps dą©fendant de Jean-Martin Bernier
du 24 au 26 janvier et du 29 janvier au 2 fą©vrier 2008, 20h30
Studio Hydro-Quą©bec du Monument-National 514 871 2224

-30-

Source : Jean-Są©bastien Rousseau
Directeur des communications 514 525 3595 communication@danse-cite.org

Labels: , , ,

0 Comments:

Post a Comment



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home