LSM Newswire

Tuesday, October 6, 2009

Remise des prix du Conseil supłęrieur de la langue franł▀aise

LE CONSEIL SUPłÔRIEUR DE LA LANGUE FRANłßAISE REMET LES INSIGNES DE Lĺ─˘ORDRE DES FRANCOPHONES Dĺ─˘AMłÔRIQUE, DU PRIX DU 3-JUILLET-1608 ET DU PRIX LITTłÔRAIRE łÔMILE-OLLIVIER ł─ Lĺ─˘ASSEMBLłÔE NATIONALE DU QUłÔBEC

Qułębec, le 30 septembre 2009. ĺ─ý Le Conseil supłęrieur de la langue franł▀aise a dłęcernłę, pour la trente et unił«me fois, lĺ─˘Ordre des francophones dĺ─˘Amłęrique łŢ sept personnalitłęs łęminentes de la Francophonie. Il a łęgalement remis le Prix du 3-Juillet-1608 łŢ un organisme qui sĺ─˘est distingułę par son action exemplaire pour la dłęfense et la promotion de la langue et de la culture franł▀aises en Amłęrique, ainsi que le prix littłęraire łÔmile-Ollivier łŢ un łęcrivain canadien francophone, de lĺ─˘extłęrieur du Qułębec, qui contribue par son oeuvre au rayonnement de la langue franł▀aise. Cette cłęrłęmonie avait lieu łŢ la salle du Conseil lłęgislatif de lĺ─˘hłątel du Parlement, łŢ Qułębec. Elle łętait prłęsidłęe par la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition fłęminine et ministre responsable de lĺ─˘application de la Charte de la langue franł▀aise, Mme Christine St-Pierre.

En prłęsence de nombreux invitłęs des milieux artistique et politique, notamment M. Claude Błęchard, ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes, et M. Rłęgis Labeaume, maire de Qułębec, le Conseil a honorłę neuf rłęcipiendaires et laurłęats qui ont permis łŢ la langue franł▀aise de sĺ─˘łępanouir, au Qułębec, en Acadie, en Ontario, dans lĺ─˘Ouest canadien, ailleurs en Amłęrique et sur dĺ─˘autres continents. Selon le prłęsident du Conseil supłęrieur de la langue franł▀aise, M. Conrad Ouellon : Č┤ Ceux et celles que nous honorons ici ce soir oeuvrent tous łŢ la promotion de la langue et de la culture franł▀aises dans leur milieu et contribuent ainsi de manił«re active et militante łŢ la vitalitłę du franł▀ais dĺ─˘Amłęrique, une vitalitłę qui sĺ─˘appuie sur la force de nos łęcrivains, de nos artistes, de nos intellectuels, de nos łęducateurs et de nos dirigeants. Ȭ La ministre Christine St-Pierre a łęgalement soulignłę que Č┤ les prix dłęcernłęs illustrent l'affection que portent les Qułębłęcoises et les Qułębłęcois aux francophiles ainsi quĺ─˘aux francophones qui vivent łŢ lĺ─˘extłęrieur du Qułębec. Ils tłęmoignent aussi de notre gratitude łŢ lĺ─˘endroit des rłęcipiendaires dont lĺ─˘apport exceptionnel au dynamisme de la langue franł▀aise est fort inspirant pour son avenir. Ȭ

Les rłęcipiendaires de lĺ─˘Ordre des francophones d'Amłęrique sont :

Pour le Qułębec :
M. Andrłę Gladu, cinłęaste;
M. Gilles Pellerin, łęcrivain et militant pour la Coalition pour la diversitłę culturelle.

Pour l'Acadie :
M. Aurel Schofield, coordonnateur pour la formation młędicale francophone du Nouveau-Brunswick.

Pour l'Ontario :
Mme Liliane Vincent, directrice des Services aux francophones.

Pour l'Ouest canadien :
M. Ibrahima Diallo, doyen au Collł«ge universitaire de Saint-Boniface.

Pour les Amłęriques :
Mme Silvia Pratt, traductrice et interprł«te (franł▀ais-espagnol) au Mexique.

Pour les autres continents :
M. Hidehiro Tachibana, professeur de franł▀ais łŢ l'Universitłę de Waseda, au Japon.

Le laurłęat 2009 du Prix du 3-Juillet-1608 est :
Le Centre de recherche en civilisation canadienne-franł▀aise de lĺ─˘Universitłę dĺ─˘Ottawa, en Ontario, pour sa grande contribution au dłęveloppement de la francophonie nord-amłęricaine.

Le laurłęat du prix littłęraire łÔmile-Ollivier 2009 est :
M. Daniel Marchildon, pour son roman Lĺ─˘eau de vie (Uisge beatha), publiłę aux łÔditions David.

Une sociłętłę franł▀aise dynamique
Par la remise de ces distinctions, le Conseil veut souligner lĺ─˘importance dĺ─˘une collectivitłę francophone dynamique qui tient łŢ conserver et łŢ dłęvelopper sa langue. Ce geste a valeur dĺ─˘inspiration pour les głęnłęrations futures qui auront łŢ fał▀onner Č┤ une sociłętłę sł¬re de ce quĺ─˘elle est devenue, et donc ouverte łŢ lĺ─˘autre! Une sociłętłę łŢ visages multiples et rłęsolument tournłęe vers lĺ─˘avenir! Une sociłętłę accueillante mais pour laquelle la primautłę de la langue franł▀aise reste une valeur fondamentale Ȭ, a dłęclarłę M. Ouellon.

Lĺ─˘Ordre des francophones dĺ─˘Amłęrique est considłęrłę comme une haute distinction dans la Francophonie et le Prix du 3-Juillet-1608 commłęmore lĺ─˘łęvłęnement fondateur de la ville de Qułębec par Samuel de Champlain, tout en rappelant lĺ─˘importance historique de Qułębec pour les francophones dĺ─˘Amłęrique. Le prix littłęraire łÔmile-Ollivier, quant łŢ lui, a łętłę crłęłę en 2004 par le Conseil en collaboration avec le Secrłętariat aux affaires intergouvernementales canadiennes.
Site Internet : www.cslf.gouv.qc.ca

LES RłÔCIPIENDAIRES 2009 DE Lĺ─˘ORDRE DES FRANCOPHONES Dĺ─˘AMłÔRIQUE

M. Andrłę Gladu, Qułębec
Cinłęaste
Aprł«s avoir fait des łętudes łŢ lĺ─˘łÔcole des beaux-arts de Montrłęal, puis en Angleterre, et avoir łętudiłę le cinłęma łŢ New York, M. Andrłę Gladu a pris le parti de mettre en valeur lĺ─˘originalitłę de la culture des francophones du Qułębec et de ceux qui ont essaimłę ailleurs en Amłęrique. Selon le professeur Virgil BenołĂt, de lĺ─˘Universitłę du Dakota du Nord, il est parvenu łŢ Č┤ ancrer les gens dans notre młęmoire collective Ȭ. Son oeuvre reflł«te les multiples visages et le riche patrimoine culturel et linguistique des francophones dĺ─˘Amłęrique.

M. Gilles Pellerin, Qułębec
łÔcrivain et militant pour la Coalition pour la diversitłę culturelle
Titulaire dĺ─˘une małĂtrise en littłęrature de lĺ─˘Universitłę Laval, enseignant, łęcrivain engagłę et visionnaire, łęditeur et confłęrencier łęloquent, M. Gilles Pellerin se rłęvł«le łŢ nous comme Č┤ le chantre fabuleux de notre langue Ȭ, dont il fait la promotion avec ferveur, et toujours avec beaucoup dĺ─˘humour. Rłęcemment fait chevalier de lĺ─˘Ordre des Arts et des Lettres de la Rłępublique franł▀aise et łęgalement laurłęat du Prix du rayonnement des lettres belges łŢ lĺ─˘łętranger, remis par la Communautłę franł▀aise de Belgique, il demeure un inlassable militant pour lĺ─˘avł«nement dĺ─˘une francophonie dĺ─˘Amłęrique active, crłęatrice, humaniste et plurielle.

M. Aurel Schofield, Acadie
Coordonnateur pour la formation młędicale francophone du Nouveau-Brunswick
Docteur en młędecine de lĺ─˘Universitłę Laval, fellow du Collł«ge des młędecins de famille du Canada, M. Aurel Schofield a łętłę le premier directeur du Centre de formation młędicale du Nouveau-Brunswick, dont il assure encore aujourdĺ─˘hui la direction. Il est professeur de młędecine depuis vingt-six ans et doyen associłę łŢ la Facultłę de młędecine et des sciences de la santłę de lĺ─˘Universitłę de Sherbrooke, de młüme quĺ─˘łŢ la Facultłę des sciences de la santłę et des services communautaires de lĺ─˘Universitłę de Moncton. Le docteur Schofield est considłęrłę comme un chef de file acadien, voułę łŢ la formation młędicale adaptłęe aux besoins de santłę des francophones de sa province.

Mme Liliane Vincent, Ontario
Directrice des Services aux francophones
Mme Liliane Vincent a effectułę des łętudes de premier cycle en sciences linguistiques łŢ lĺ─˘Universitłę Laurentienne, puis des łętudes de deuxił«me cycle en traduction, łŢ lĺ─˘Universitłę dĺ─˘Ottawa. Elle a fait carrił«re sur la scł«ne nationale au sein de la Fłędłęration canadienne des enseignantes et des enseignants. Comme directrice des Services aux francophones, elle a appuyłę le personnel enseignant des łęcoles francophones en milieu minoritaire, notamment dans lĺ─˘intłęgration des enfants pour favoriser leur rłęussite łŢ lĺ─˘łęcole de langue franł▀aise. Animłęe par le souci de lĺ─˘intłęgritłę de la langue franł▀aise dans une sociłętłę de plus en plus diversifiłęe, elle a aussi mis sur pied et dirigłę les Services linguistiques. En 1993, lĺ─˘Association des traducteurs et interprł«tes de lĺ─˘Ontario (ATIO) a dłęcernłę łŢ Mme Vincent le premier Prix de lĺ─˘ATIO, en reconnaissance de sa contribution aux professions langagił«res.

M. Ibrahima Diallo, Ouest canadien
Doyen au Collł«ge universitaire de Saint-Boniface
Doyen depuis aoł¬t 2000 de la Facultłę des arts, dĺ─˘administration des affaires et des sciences au Collł«ge universitaire de Saint-Boniface, au Manitoba, le professeur Diallo est titulaire dĺ─˘un doctorat en sciences et młędecine vłętłęrinaires de lĺ─˘Universitłę de Dakar, au Słęnłęgal, son pays natal. Au Manitoba, il a enseignłę les sciences biologiques en franł▀ais pendant quinze ans, tout en faisant de la vulgarisation scientifique dans les łęcoles et dans la presse łęcrite et parlłęe (radio et tłęlłęvision). En octobre 2007, le professeur Diallo a łętłę dłęcorłę par lĺ─˘Association interculturelle Dinamba du Manitoba pour sa contribution łŢ la francophonie manitobaine et pour services rendus aux communautłęs ethnoculturelles. Par son ouverture dĺ─˘esprit, son dynamisme et sa crłęativitłę, M. Diallo a su canaliser les forces vives des milieux francophones autour dĺ─˘une vision commune porteuse dĺ─˘avenir.

Mme Silvia Pratt, Les Amłęriques
Traductrice et interprł«te (franł▀ais-espagnol) au Mexique
Aprł«s des łętudes de traduction et dĺ─˘interprłętation łŢ lĺ─˘Alliance franł▀aise du Mexique et aprł«s avoir approfondi sa connaissance du franł▀ais łŢ lĺ─˘Universitłę de Lausanne, en Suisse, Mme Silvia Pratt a łętłę responsable de la Direction acadłęmique et du Dłępartement de diffusion de la culture łŢ lĺ─˘Institut supłęrieur des interprł«tes et des traducteurs au Mexique, oł╝ elle a aussi łętłę professeure. Elle a enseignłę, pendant vingt ans, la traduction et lĺ─˘interprłętation, donnłę des cours, des ateliers et des confłęrences, et łęcrit un nombre impressionnant dĺ─˘articles consacrłęs łŢ la littłęrature qułębłęcoise. En novembre 2005, lĺ─˘Universitłę du Qułębec lui remettait une distinction honorifique pour lĺ─˘ensemble de sa carrił«re et de son travail de recherche, de traduction et de diffusion de la littłęrature et de la culture qułębłęcoises.

M. Hidehiro Tachibana, Autres continents
Professeur de franł▀ais łŢ lĺ─˘Universitłę de Waseda, au Japon
M. Tachibana a poursuivi des łętudes pour lĺ─˘obtention dĺ─˘une małĂtrise et doctorat en littłęrature franł▀aise łŢ lĺ─˘Universitłę de Waseda, au Japon. Il a obtenu un diplłąme dĺ─˘łętudes approfondies en littłęrature franł▀aise łŢ lĺ─˘Universitłę Sorbonne Nouvelle ĺ─ý Paris 3. Ardent dłęfenseur de la francophonie au Japon, le professeur Tachibana manifeste une prłędilection pour la culture des Antilles et celle du Qułębec. Ainsi, en plus dĺ─˘enseigner la langue et la littłęrature franł▀aises łŢ lĺ─˘Universitłę de Waseda, il effectue des recherches de haut niveau sur les littłęratures francophones. M. Hidehiro Tachibana est lĺ─˘un des rares Japonais francophiles qui ont acquis une connaissance łętendue du Qułębec et de la littłęrature francophone dĺ─˘Amłęrique.

LE LAURłÔAT 2009 DU PRIX DU 3-JUILLET-1608
Le Centre de recherche en civilisation canadienne-franł▀aise de lĺ─˘Universitłę dĺ─˘Ottawa
Le Centre de recherche en civilisation canadienne-franł▀aise a łętłę fondłę en 1958. Unitłę de recherche pluridisciplinaire rattachłęe łŢ la Facultłę des arts de lĺ─˘Universitłę dĺ─˘Ottawa, cet organisme scientifique et culturel est voułę łŢ la diffusion et łŢ lĺ─˘łępanouissement de la langue et de la culture franł▀aises ainsi quĺ─˘au dłęveloppement de la francophonie en Amłęrique. Il a pour principale mission de susciter et de promouvoir la recherche concernant tous les aspects du Canada franł▀ais, en particulier de lĺ─˘Ontario, mais łęgalement du Qułębec. Source de fiertłę pour les milieux minoritaires, le Centre est devenu, au fil des ans, le dłępositaire de la młęmoire collective de lĺ─˘Ontario franł▀ais et un lieu de ressourcement indispensable łŢ la survie des francophones de cette province. Il contribue ainsi grandement au dłęveloppement de la francophonie nord-amłęricaine.

LE LAURłÔAT 2009 DU PRIX LITTłÔRAIRE łÔMILE-OLLIVIER
M. Daniel Marchildon, Ontario
M. Daniel Marchildon habite la rłęgion de Penetanguishene, situłęe łŢ environ 150 km au nord de Toronto. Titulaire dĺ─˘un baccalaurłęat spłęcialisłę en traduction et en lettres franł▀aises de lĺ─˘Universitłę dĺ─˘Ottawa, il a publiłę plusieurs ouvrages łŢ caractł«re historique. M. Daniel Marchildon a reł▀u de nombreux prix pour son oeuvre, qui comprend des romans pour la jeunesse, des nouvelles littłęraires, des scłęnarios pour la tłęlłęvision et le cinłęma, et des textes pour lĺ─˘alphabłętisation populaire. Lĺ─˘oeuvre de M. Daniel Marchildon se distingue par son originalitłę, de młüme que par la qualitłę de son łęcriture et de sa documentation.

Labels: ,

0 Comments:

Post a Comment



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home