LSM Newswire

Saturday, March 20, 2010

Le concert topaze de Laurence Kayaleh et Paul Stewart ( dimanche 28 mars 2010 łŢ la 5ł«me Salle de la PDA)

     Laurence Kayaleh, violon et Paul Stewart, piano 
Dimanche, 28 mars 2010 łŢ 15 h 30 łŢ la Cinquił«me Salle de la Place des Arts 
Magnifique est ce qui dłęcrit le mieux le talent artistique de Kayaleh et Stewart (...) ils croient profondłęment łŢ la qualitłę de cette musique, et aprł«s avoir entendu le fruit de leur collaboration, nous sommes conquis ! (Listening for Enjoyment, Beverly, Massachusetts) 
.. un talent hors du commun ... un archet royal, une justesse impeccable, une sonoritłę superbe, et surtout un sens innłę du phrasłę ... un talent lumineux dont nous pouvons tout attendre. Le Figaro, Paris 
Montrłęal, le 2 mars 2010. ĺ─ý  Cĺ─˘est avec charisme et une subjuguante prłęsence scłęnique que la violoniste suisso-canadienne Laurence Kayaleh fera vibrer lĺ─˘auditoire de Pro Musica en ce dimanche 28 mars aprł«s-midi. Au programme de ce concert topaze : des joyaux du rłępertoire pour violon et piano signłęs Johannes Brahms (1833-1897), William Walton (1902-1983), Jean-Marie Leclair (1607-1764) et Ravel (1875-1937).
Concertiste internationale et professeur łŢ l'Universitłę de Montrłęal, Laurence Kayaleh est une artiste exceptionnelle qui se distingue par la profondeur de sa musicalitłę, la richesse de ses sonoritłęs et son sens prononcłę du style musical. Doułęe d'une remarquable technique violonistique et d'un sens innłę pour la musique, elle possł«de toutes les qualitłęs dĺ─˘une musicienne accomplie, et crłęe chez l'auditeur une expłęrience łęmotionnelle trł«s intense.
Sa carrił«re prłęcoce la conduit dans les centres de musique les plus prestigieux tels que Paris, Prague, Bruxelles, Zł║rich, Sofia, Berne, Moscou, Tokyo, Modena et Genł«ve, souvent accompagnłęe par des orchestres de renom tels que lĺ─˘Orchestre de la Tonhalle de Zł║rich, lĺ─˘Orchestre de la Suisse Romande, lĺ─˘Orchestre Symphonique de Bruxelles et lĺ─˘Orchestre Symphonique de Błóle.
Ayant dłęveloppłę sa formation artistique au sein des classes de concertistes de la prestigieuse "Kayaleh Violin Academy" en Suisse oł╝ elle a obtenu un "Performer Diploma", elle remporte le Premier Prix avec fłęlicitations du jury au Concours suisse pour Jeunes Solistes, ainsi que le Grand Prix au Concours international de Stresa en Italie.
Suite łŢ son dłębut parisien au Thłęłótre du Chłótelet, le quotidien le Figaro la qualifie dĺ─˘ Č┤ archet royal Ȭ, complimentant ainsi sa sonoritłę superbe et son sens du phrasłę. On a pu lĺ─˘entendre par la suite łŢ Salle Gaveau de Paris, łŢ la Salle Bolchołě et łŢ la Salle Tchałěkovski de Moscou, avec lĺ─˘Orchestre national russe, sous la direction de Mikhałěl Pletnev, łŢ la Salle Pleyel de Paris, avec lĺ─˘Orchestre Lamoureux sous la direction de Gregorsz Novak, ainsi quĺ─˘au Lied Center łŢ Lincoln, USA, au Arts Center łŢ Osaka et łŢ la Suntory Hall łŢ Tokyo, Japon. Sa carrił«re amłęricaine lui vaut de grandes ovations partout oł╝ elle passe : łŢ Cleveland avec le Cleveland Orchestra et au Kennedy Center łŢ Washington, avec le National Symphony Orchestra sous la direction de Leonard Slatkin, qui la qualifie de musicienne Č┤uniqueȬ et, enfin, łŢ la Powell Hall łŢ Saint Louis, avec le Saint Louis Symphony Orchestra.
Dĺ─˘autres engagements appellent Laurence Kayaleh łŢ se produire en soliste łŢ Caracas, au Venezuela, avec lĺ─˘Orchestre Symphonique Simon Bolivar, łŢ Montrłęal avec lĺ─˘Orchestre symphonique de Montrłęal sous la direction de Charles Dutoit et, łŢ Błóle, avec lĺ─˘Orchestre symphonique de Błóle, sous la direction de Mario Venzago, et son dłębut milanais est marqułę par un brillant rłęcital quĺ─˘elle donne łŢ la Salle Verdi de Milano.
Laurence Kayaleh vient de rłęaliser deux disques pour la compagnie Naxos consacrłęs łŢ lĺ─˘intłęgrale des ëýuvres pour violon et piano du compositeur russe Nicolałě Medtner, avec au piano le canadien Paul Stewart. Elle joue un superbe Guarnerius (1742) qui a appartenu au cłęlł«bre violoniste et płędagogue, Carl Flesch.
Paul Stewart, piano
ĺ─Ârenversantĺ─Â.dĺ─˘une łęlłęgance hors du commun, alliłęe łŢ une profondeur de sentiment, un parfait łęquilibre entre la couleur et lĺ─˘architectureĺ─ÂStewart sculpte le son avec lĺ─˘assurance instinctive dĺ─˘une panthł«re łŢ lĺ─˘affut dĺ─˘une proieĺ─ (American Record Guide) 
Pour la troisił«me fois dans le cadre de la słęrie Topaze, le talentueux pianiste canadien Paul Stewart sera lĺ─˘hłąte de la Sociłętłę Pro Musica, ce dimanche 28 mars, mais cette fois-ci aux cłątłęs de la violoniste Laurence Kayaleh.
Originaire de la Nouvelle-łÔcosse, Paul Stewart sĺ─˘est dĺ─˘abord fait connałĂtre en 1981 en remplał▀ant au pied levłę un pianiste qui devait interprłęter le Concerto pour piano no 1 de Tchałěkovski avec lĺ─˘Orchestre symphonique de Toronto. Aujourdĺ─˘hui, il fait partie des pianistes canadiens les plus estimłęs et les plus actifs. En effet, il sĺ─˘est produit comme soliste avec les orchestres symphoniques de Toronto, Montrłęal, Winnipeg et Vancouver, lĺ─˘Orchestre du Centre national des Arts dĺ─˘Ottawa et lĺ─˘Orchestre de chambre I Musici de Montrłęal pour nĺ─˘en nommer que quelques uns, ici et łŢ lĺ─˘łętranger. En 1996, il fait une apparition trł«s rłęussie ĺ─ý  diffusłęe par la BBC ĺ─ý au Wigmore Hall de Londres et  interprł«te le Concerto pour piano no 4 de Rachmaninoff au Conservatoire de Moscou, accompagnłę par lĺ─˘Orchestre symphonique de la radio de Moscou. Cette prestation a łętłę dĺ─˘abord diffusłęe łŢ la radio dans lĺ─˘ensemble de la Russie pour łütre ensuite acclamłęe sur disque.
Paul Stewart donne de nombreux rłęcitals au Canada et aux łÔtats-Unis (Carnegie Hall et Lincoln Center łŢ New York, et Kennedy Center łŢ Washington), en Europe et en Asie. On peut lĺ─˘entendre frłęquemment sur les ondes de  Radio-Canada, CBC, BBC, RAI et Deutsche Welle. Rłęcemment, il a effectułę une tournłęe au Japon et dans le sud de lĺ─˘Asie.
Une partie importante de sa carrił«re est łęgalement consacrłęe łŢ la musique de chambre et łŢ  lĺ─˘accompagnement. Paul Stewart a ainsi collaborłę avec de nombreux artistes renommłęs, tels que James Campbell, James Ehnes, Maureen Forrester, Rivka Golani, Ben Heppner, Jessie Norman, Mstislav Rostropovich, Gil Shaham, les quatuors łŢ cordes de Leipzig et de Moscou, ainsi que les chefs Franz-Paul Decker, Charles Dutoit et Pinchas Zukerman.
Parmi ses enregistrements, on peut nommer Young Apollo, de Benjamin Britten, des lieder et transcriptions de Schubert. Un autre enregistrement łŢ souligner serait  le disque  consacrłę au Concerto pour piano no 4 de Rachmaninoff et łŢ la Sonate Vent Nocturne de Nicolałě Medtner. En 2007 et 2008, deux volumes des sonates pour violon et piano de Medtner ont vu le jour sous łętiquette Naxos, en collaboration avec la violoniste  Laurence Kayaleh. Il travaille prłęsentement łŢ lĺ─˘enregistrement de lĺ─˘intłęgrale des sonates et des ëýuvres de musique de chambre de Nicolałě Medtner pour la maison Naxos. Paul Stewart est professeur agrłęgłę łŢ la Facultłę de musique de lĺ─˘Universitłę de Montrłęal.  

Programme 
                        Brahms, Scherzo en ut mineur de la sonate Č┤F.A.E.Ȭ, WoO, posth. 2
                        Walton, Sonate
                        Leclair, Sonate no 3 en rłę majeur, op. 9
                        Ravel, Sonate en sol majeur 
Les billets de concert, au coł¬t de 30 $, et 15 $ pour les łętudiants (taxes et redevances en sus), sont en vente łŢ la billetterie de la Place des Arts (514) 842-2112.

0 Comments:

Post a Comment



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home