LSM Newswire

Tuesday, August 26, 2008

Costa Rica, terre de merveilles - Cet automne łŢ Pointe-łŢ-Callił«re

Pointe-łŢ-Callił«re prłęsente
COSTA RICA, TERRE DE MERVEILLES

Quand la pierre, la cłęramique, le jade et lĺ─˘or racontent deux mille ans de culture
Du 4 novembre 2008 au 19 avril 2009

Montrłęal, le 26 aoł¬t 2008 ĺ─ý Pointe-łŢ-Callił«re, musłęe dĺ─˘archłęologie et dĺ─˘histoire de Montrłęal, prłęsente du 4 novembre 2008 au 19 avril 2009 Costa Rica, terre de merveilles. Rłęalisłęe par Pointe-łŢ-Callił«re en partenariat avec le Museo Nacional de Costa Rica łŢ San Josłę, lĺ─˘exposition prłęsente pour la premił«re fois en terre canadienne quelque 230 objets prłęcieux en or, jade, cłęramique fine et pierre ciselłęe dĺ─˘une rare beautłę et dĺ─˘une grande finesse. Il sĺ─˘agit de la plus importante exposition sur le sujet jamais rłęalisłęe łŢ lĺ─˘extłęrieur du Costa Rica. Bienvenue sur la Č┤ cłąte riche Ȭĺ─Â

Costa Rica, terre de merveilles sĺ─˘intłęresse łŢ lĺ─˘histoire de ce pays, sur une płęriode dĺ─˘environ 2000 ans, du 5e sił«cle avant notre ł«re jusquĺ─˘łŢ lĺ─˘arrivłęe de Christophe Colomb en 1502. Les visiteurs dłęcouvriront la diversitłę des grandes rłęgions du pays grłóce aux objets qui en proviennent : des vases łŢ formes humaines et animales admirablement exłęcutłęs, des pendentifs en jade dłęlicatement taillłęs, des parures en or dĺ─˘une grande finesse et des objets en pierre symbolisant les traditions des populations. ł─ tous points de vue, les dłęcouvertes sont saisissantes. Ce territoire longtemps considłęrłę comme une simple extension des brillantes civilisations du nord et du sud ĺ─ý Olmł«ques, Mayas, Incasĺ─ ĺ─ý a su dłęvelopper une esthłętique propre, dĺ─˘une qualitłę remarquable. Ce voyage dans le temps tłęmoigne aussi de lĺ─˘apparition et de lĺ─˘łęvolution de chefferies de plus en plus puissantes dans les sociłętłęs agricoles du Costa Rica.

Lĺ─˘exotisme au rendez-vous
Le visiteur sera fascinłę par la beautłę de ce pays dont la faune est fortement reprłęsentłęe dans les nombreux objets de lĺ─˘exposition. Dans une musłęographie rappelant lĺ─˘ambiance de la forłüt tropicale et les mystł«res dĺ─˘une civilisation młęconnue, lĺ─˘exposition dłęmontre que le Costa Rica prłęcolombien (qui prłęcł«de lĺ─˘arrivłęe de Christophe Colomb en Amłęrique) młęrite pleinement, par son archłęologie, son appellation de Č┤ cłąte riche Ȭ.

Des trłęsors archłęologiques prłęsentłęs pour une premił«re fois au Canada
Les artefacts provenant du Museo Nacional de Costa Rica sont pour la plupart des objets qui ont peu ou jamais łętłę exposłęs łŢ lĺ─˘extłęrieur du Costa Rica. Dĺ─˘une fabuleuse richesse, les objets sont marqułęs par un grand esthłętisme et un savoir-faire artisanal qui font de ces pił«ces de vłęritables chefs-d'ëýuvre.

Certains objets prłęsentłęs dans lĺ─˘exposition sont propres łŢ la culture costaricaine et nĺ─˘ont pas dĺ─˘łęquivalent dans les autres sociłętłęs de lĺ─˘Amłęrique prłęcolombienne. Par exemple, ces magnifiques tables en pierre ĺ─ý
metates ĺ─ţ finement sculptłęes, et des sphł«res en pierre, souvent de taille imposante, dont la fonction reste pour nous mystłęrieuseĺ─Â

Lĺ─˘archłęologie au Costa Rica
Le dłęveloppement łęconomique du Costa Rica vers la fin du 19e sił«cle a donnłę lieu łŢ des dłęcouvertes fortuites de nombreuses tombes. Plusieurs objets archłęologiques ont quittłę le pays pour entrer dans des collections privłęes et certains facteurs environnementaux ont effacłę des traces du passłę : les sols acides, les pluies diluviennes, lĺ─˘exploitation des terres. Cĺ─˘est ce qui explique que młüme si les artefacts dłęcouverts par les archłęologues du Costa Rica sont assez nombreux pour permettre de contextualiser les diffłęrents types dĺ─˘objets, dłęsormais beaucoup reste łŢ faire pour comprendre le quotidien des populations anciennes.

Le gouvernement costaricain veille sur le patrimoine archłęologique : tous les objets trouvłęs lors de fouilles archłęologiques doivent łütre versłęs łŢ la collection du
Museo Nacional de Costa Rica. Les fouilles prłęventives sont obligatoires avant toute construction, et les sites archłęologiques sont protłęgłęs par la loi ĺ─ý avec le concours dĺ─˘une population plus consciente de leur importance.

Une collaboration fructueuse
La słęlection exceptionnelle dĺ─˘objets, la plus importante jamais exposłęe en sol canadien, nĺ─˘aurait pu se faire sans la grande collaboration du Museo Nacional de Costa Rica. Le Musłęe de San Josłę rend ainsi accessible au public nord-amłęricain lĺ─˘histoire peu connue, mais combien fascinante, dĺ─˘un pays dont les artefacts communiquent lĺ─˘importance de la relation entre lĺ─˘homme et la nature. Un heureux partenariat pour Pointe-łŢ-Callił«re qui dłęsire ainsi faire connałĂtre au public dĺ─˘ici les grandes civilisations du monde. Ce projet a aussi błęnłęficiłę de la collaboration de lĺ─˘archłęologue Claude Chapdelaine, professeur łŢ lĺ─˘Universitłę de Montrłęal et qui mł«ne depuis plusieurs annłęes des recherches archłęologiques en Amłęrique latine.

Une publication inłędite
Rłęalisłę par Pointe-łŢ-Callił«re en partenariat avec le Museo Nacional de Costa Rica, le catalogue constitue un des rares ouvrages łęcrits en franł▀ais sur lĺ─˘archłęologie costaricaine. En 80 pages illustrłęes, lĺ─˘ouvrage prłęsente tous les objets de lĺ─˘exposition et traite de lĺ─˘archłęologie prłęcolombienne. Ce document łęditłę en franł▀ais et en espagnol sera disponible łŢ la boutique du Musłęe dł«s lĺ─˘ouverture de lĺ─˘exposition.

Lĺ─˘automne et lĺ─˘hiver seront ensoleillłęs łŢ Pointe-łŢ-Callił«re du 4 novembre 2008 au 19 avril 2009.

Pointe-łŢ-Callił«re remercie le Museo Nacional de Costa Rica et Patrimoine canadien, ainsi que ses partenaires : Air Canada, Guides de voyage Ulysse, Marriott SpringHill Suites, La Presse et The Gazette.

Le Musłęe est subventionnłę par la Ville de Montrłęal.

Labels: ,

0 Comments:

Post a Comment



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home