LSM Newswire

Sunday, March 7, 2010

Nouvelle exposition : Sur le chemin des lłęgendes avec Jean-Claude Dupont

Une rłęalisation de Pointe-łŢ-Callił«re

ł─ la dłęcouverte des traditions orales francophones et amłęrindiennes en Amłęrique du Nord

Du 9 fłęvrier au 16 mai 2010

Une prłęsentation de la Financił«re Sun Life

Montrłęal, le 8 fłęvrier 2010 ĺ─ý Pointe-łŢ-Callił«re, musłęe dĺ─˘archłęologie et dĺ─˘histoire de Montrłęal prłęsente, du 9 fłęvrier au 16 mai 2010, Sur le chemin des lłęgendes avec Jean-Claude Dupont. ł─ travers le travail de lĺ─˘ethnologue et peintre Jean-Claude Dupont, le public est invitłę łŢ dłęcouvrir la richesse du patrimoine oral francophone et amłęrindien en Amłęrique du Nord.

Au fil de ses enqułütes de terrain sur le territoire francophone, Jean-Claude Dupont a recueilli des centaines de lłęgendes quĺ─˘il a fait connałĂtre grłóce łŢ la publication dĺ─˘ouvrages spłęcialisłęs et de recueils, mais aussi par ses propres toiles dĺ─˘expression nałěve. Avec cette exposition, cent lłęgendes de notre patrimoine sont prłęsentłęes, appuyłęes de peintures, de reproductions, et de nombreux objets de contexte. Jean-Claude Dupont partage ainsi sa passion pour les lłęgendes et coutumes francophones et amłęrindiennes.

Č┤ Ceux et celles qui ont eu le bonheur de croiser sur leur route ce passionnłę de la culture populaire savent quĺ─˘il est de ces personnes trop rares qui mł«nent sans relłóche la qułüte qui les anime, celle de recueillir et de prłęserver les savoirs traditionnels de lĺ─˘Amłęrique franł▀aise. Le Musłęe est fier de sĺ─˘y associer et dĺ─˘en faire profiter le grand public. Ȭ dłęclare Francine Lelił«vre, directrice głęnłęrale de Pointe-łŢ-Callił«re.

Jean-Claude Dupont : nourrir la młęmoire
Jean-Claude Dupont est nłę en 1934 łŢ Saint-Antonin (comtłę de Rivił«re-du-Loup) oł╝ il grandit dans le magasin głęnłęral familial. Aprł«s des łętudes en Beauce, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-łÔcosse, il rencontre Luc Lacourcił«re łŢ lĺ─˘Universitłę Laval, qui lui enseigne lĺ─˘enqułüte sur le terrain et lĺ─˘analyse dĺ─˘archives. Jean-Claude Dupont a produit, seul ou en collaboration, au cours des 30 dernił«res annłęes, un nombre impressionnant dĺ─˘ouvrages sur la culture immatłęrielle et matłęrielle des francophones dĺ─˘Amłęrique du Nord. Sa dłęmarche unique młülant art et ethnologie (il a illustrłę des lłęgendes en prł«s de 400 tableaux!), lui a valu de nombreuses expositions en Amłęrique du Nord, en Europe, en Russie et młüme au Japon. Plusieurs distinctions, dont le Prix du Qułębec en patrimoine, confirment lĺ─˘importance de son travail dans la conservation et la sauvegarde de notre patrimoine.

Comme lĺ─˘ensemble de lĺ─˘ëýuvre de Jean-Claude Dupont comprend prł«s de 400 tableaux et que les lłęgendes que lĺ─˘ethnologue a recueillies dans le cadre de ses recherches sont nombreuses, le dłęfi de słęlectionner les ëýuvres et les lłęgendes pour cette exposition łętait łęnorme. Cĺ─˘est ainsi quĺ─˘a łętłę privilłęgiłęe la reprłęsentativitłę des rłęgions parcourues par Jean-Claude Dupont ainsi que les thł«mes et les personnages les plus exploitłęs dans les lłęgendes.

Bien avant la tłęlłęvision et le texto, les lłęgendesĺ─Â
Les lłęgendes de lĺ─˘Amłęrique francophone ont plusieurs sources dĺ─˘inspirations. Les colons franł▀ais qui sĺ─˘łętablissent en Nouvelle-France transmettront les rłęcits de leurs ancłütres et dłęcouvriront les riches mythologies amłęrindiennes qui existent dłęjłŢ en Amłęrique. Si les lłęgendes ont perdurłę, cĺ─˘est quĺ─˘elles ont une raison dĺ─˘łütre, et quĺ─˘elles ont longtemps fait łęcho au quotidien dĺ─˘une population. Empreintes de merveilleux et ancrłęes dans le rłęel, les lłęgendes sont transmises pour plusieurs raisons : elles expliquent certains phłęnomł«nes, et donc rassurent, elles incitent chacun łŢ rester dans le droit chemin tracłę par lĺ─˘łÔglise, elles renforcent la communautłę et elles ajoutent du merveilleux et de lĺ─˘humour łŢ un quotidien parfois trł«s dur.

Dans les lłęgendes, on retrouve souvent la nature comme łęlłęment principal, mais aussi la religion et lĺ─˘omniprłęsence du bien et du mal. Cette dualitłę est ainsi reprłęsentłęe par de nombreux personnages, certains bons, certains peu recommandables, dont le Diable, incontestable vedette. Ces personnages mythiques sont prłęsents dans lĺ─˘exposition : lłęgendes illustrłęes, racontłęes, et mises en contexte grłóce łŢ diffłęrents objets. On sĺ─˘attarde aussi aux lłęgendes inspirłęes par lĺ─˘histoire ou par de rłęels faits divers qui ont marqułę lĺ─˘imaginaire. Finalement, lĺ─˘exposition explore la chasse-galerie par le biais des nombreuses versions et adaptations de ce classique de la littłęrature.

Des tłęmoignages sonores dĺ─˘une grande valeur
Lors de ses enqułütes sur le terrain, Jean-Claude Dupont a enregistrłę de nombreux tłęmoignages offrant un łęclairage humain et touchant sur ces histoires transmises de głęnłęration en głęnłęration. Ces enregistrements dłęmontrent łŢ quel point les lłęgendes font partie du patrimoine culturel spłęcifique łŢ une rłęgion et łŢ ses habitants. Le visiteur peut, entre autres, łęcouter des gens raconter comment le diable a voulu Č┤ faire Ȭ le notaire ou lĺ─˘histoire du loup-garou qui a łętłę vu lłęchant la vitre dĺ─˘une maison. Lĺ─˘exposition propose aussi des extraits musicaux, dont un reel de violon et une complainte sur la lłęgende de La mariłęe enlevłęe... Ces enregistrements ont łętłę captłęs il y a plus de 40 ans auprł«s de multiples informateurs lors dĺ─˘une słęrie dĺ─˘enqułütes sur le territoire. ł─ noter que ces enregistrements sont maintenant conservłęs aux Archives de folklore et dĺ─˘ethnologie de lĺ─˘Universitłę Laval, un fonds unique en Amłęrique du Nord sur la culture francophone.

Profession : glaneur de lłęgendes
Un ethnologue łętudie la culture immatłęrielle et matłęrielle dĺ─˘une sociłętłę en sĺ─˘assurant de recueillir tout ce qui est tradition, mode de vie et culture de ses ancłütres. Passeur de młęmoire, Jean-Claude Dupont a un esprit dĺ─˘observation et dĺ─˘analyse aiguisłę. Ses dłęmarches et ses recherches sur le terrain font preuve dĺ─˘une grande minutie et sa cueillette de donnłęe rigoureuse nous lł«gue un savoir dĺ─˘une grande valeur. Dans cette exposition, cĺ─˘est aussi le travail de lĺ─˘artiste qui est mis de lĺ─˘avant, par le biais de ses toiles dĺ─˘expression nałěve qui laissent entrevoir la grande sensibilitłę de lĺ─˘homme. Un art vivant et colorłę qui nous enchante et nous charme.

Dimanche Lłęgendes, une activitłę spłęciale łŢ ne pas manquer
Le dimanche 21 mars łŢ 14 h, Pointe-łŢ-Callił«re propose une activitłę trł«s spłęciale prłęsentłęe dans le cadre de lĺ─˘exposition Sur le chemin des lłęgendes avec Jean-Claude Dupont. Dans les vestiges du Musłęe, le conteur Eric Michaud raconte des lłęgendes qułębłęcoises et lĺ─˘historien Jacques Lacoursił«re explique leurs origines.

Venez dłęcouvrir les lłęgendes de lĺ─˘Amłęrique francophone et amłęrindienne et contribuez łŢ perpłętuer la młęmoire collective!

Cette exposition a łętłę rłęalisłęe dans le cadre dĺ─˘une entente de partenariat entre Pointe-łŢ-Callił«re, musłęe dĺ─˘archłęologie et dĺ─˘histoire de Montrłęal et le Musłęe qułębłęcois de culture populaire et sera prłęsentłęe łŢ Pointe-łŢ-Callił«re du 9 fłęvrier au 16 mai 2010.

Pointe-łŢ-Callił«re remercie Jean-Claude Dupont pour sa trł«s głęnłęreuse collaboration, ses partenaires : le Musłęe qułębłęcois de culture populaire, la Commission franco-qułębłęcoise sur les lieux de młęmoire communs et Les łÔditions GID et ses commanditaires la Financił«re Sun Life, Historia, Via Rail, Archambault et La Presse.

Le Musłęe est subventionnłę par la Ville de Montrłęal.






0 Comments:

Post a Comment



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home