LSM Newswire

Sunday, March 21, 2010

Budget fłędłęral et culture : trois constats dłęfavorables au Qułębec

(Montrłęal, le 5 mars 2010) - Au nom de milliers d'artistes professionnels, łęcrivains et travailleurs culturels, le Mouvement pour les arts et les lettres du Qułębec (M.A.L.) formule trois constats dłęfavorables łŢ l'łęconomie qułębłęcoise łŢ partir des orientations du gouvernement fłędłęral en matił«re de culture dans son budget 2010-2011.

Premier constat, le gouvernement ne reconnałĂt pas la culture comme une composante de l'łęconomie innovante du Canada. En effet, le thł«me de la culture est absent du chapitre 3.3, section Č┤ Favoriser la croissance łęconomique et l'emploi par l'innovation Ȭ, dont l'objectif est d'assurer la croissance łŢ long terme de l'łęconomie canadienne et de crłęer les emplois du futur. Cette omission dłęfavorise le Qułębec, oł╝ l'łęconomie culturelle est un important secteur d'innovation et d'emplois.

Deuxił«me constat : le gouvernement refuse, pour une troisił«me annłęe consłęcutive, de rłętablir les programmes fłędłęraux de soutien au rayonnement des artistes qułębłęcois et canadiens łŢ l'łętranger. L'abolition des programmes PromArt et Routes commerciales, en 2008, continuera d'affecter au premier plan le Qułębec, oł╝ ces programmes łętaient particulił«rement importants pour les artistes et les travailleurs culturels. Cette dłęcision continue de placer le gouvernement du Qułębec dans l'obligation de compenser ce manque łŢ gagner en injectant des fonds sans compensation du palier fłędłęral.

Troisił«me constat, nous ne pouvons que demeurer inquiets des choix guidłęs par l'idłęologie conservatrice du gouvernement canadien en matił«re de culture, alors qu'il rłęaffecte rłęgulił«rement les fonds en fonction de ses propres valeurs, particulił«rement łęloignłęes de celles des Qułębłęcois. On a pu, encore une fois, l'observer rłęcemment lors de l'abolition des programmes de subvention des musiques spłęcialisłęes, łŢ l'automne 2009. Toutes les dłęcisions de coupures prises par ce gouvernement vont d'ailleurs łŢ l'encontre des recommandations formulłęes par le Comitłę permanent du Patrimoine en dłęcembre dernier. Il faudra donc au cours des prochaines semaines łütre attentifs łŢ l'allocation des crłędits budgłętaires aux diffłęrents programmes liłęs łŢ la culture au Canada.

Enfin, bien qu'il ne rłęduise pas les crłędits accordłęs au Conseil des Arts du Canada (CAC), le budget d'hier nous łęloigne une fois de plus de l'objectif d'un financement łŢ hauteur de 300 millions de dollars pour le CAC, objectif formulłę depuis plusieurs annłęes dłęjłŢ et auquel tous les autres partis politiques fłędłęraux ont souscrit.

Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe sept organisations nationales et treize conseils rłęgionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui reprłęsentent des milliers d'artistes professionnels, łęcrivains et travailleurs culturels. Le Mouvement est constitułę du Conseil qułębłęcois de la musique, du Conseil des młętiers d'art du Qułębec, du Conseil qułębłęcois des arts młędiatiques, du Regroupement qułębłęcois de la danse, de l'Union des łęcrivaines et łęcrivains qułębłęcois, du Regroupement des centres d'artistes autogłęrłęs du Qułębec, de En piste - le regroupement national des arts du cirque - ainsi que des conseils rłęgionaux de la culture de l'Estrie, de l'Abitibi-Tłęmiscamingue, de la Montłęrłęgie, du Saguenay, de la Mauricie, du Centre du Qułębec, de l'Outaouais, des Laurentides, de Lanaudił«re, du Bas-Saint-Laurent, de la Cłąte-Nord, de la Gaspłęsie et de la rłęgion de Qułębec-Chaudił«res-Appalaches. La mission des conseils rłęgionaux de la culture est d'appuyer le dłęveloppement des arts et de la culture dans leur rłęgion.

0 Comments:

Post a Comment



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home