LSM Newswire

Monday, November 30, 2009

En 2010 aux Grands Ballets Canadiens de Montrłęal

logo Les Grands Ballets Canadiens de Montrłęal

LE BALLET ROMANTIQUE PAR EXCELLENCE !

Seule compagnie invitłęe dans la prochaine saison des Grands Ballets Canadiens de Montrłęal,
le Ballet de Guangzhou, compagnie de ballet chinoise dirigłęe par Zhang Dandan, sĺ─˘arrłüte łŢ Montrłęal le temps de trois reprłęsentations pour prłęsenter, en premił«re nord-amłęricaine La Sylphide. Dĺ─˘une beautłę łŢ couper le souffle, cette soirłęe młęmorable vous entrałĂnera au royaume du romantisme. Dłępaysement assurłę łŢ la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts les 18, 19 et 20 fłęvrier 2010.

La Sylphide

La Sylphide est crłęłęe łŢ lĺ─˘Opłęra de Paris en 1832 par Filippo Taglioni pour sa fille, la danseuse Marie Taglioni, qui dansera le rłąle jusquĺ─˘en 1847 et inaugurera la technique des pointes. Lĺ─˘oeuvre marque lĺ─˘avł«nement du romantisme dans le domaine du ballet. Salułę par łęcrivains et artistes, prisłę par le public, le ballet sera prłęsentłę dans les grandes capitales europłęennes avec grand succł«s jusquĺ─˘en 1863 avant de disparałĂtre peu łŢ peu de lĺ─˘affiche. Seule survit la version dĺ─˘Auguste Bournonville, conł▀ue au Danemark en 1836 sur une musique diffłęrente de celle de Jean-Madeleine Schneitzhoeffer. Le chorłęgraphe franł▀ais Pierre Lacotte, aprł«s bien des recherches, ressuscita le ballet original dĺ─˘abord dans une version filmłęe par lĺ─˘ORTF en 1971, puis
lĺ─˘annłęe suivante pour lĺ─˘Opłęra de Paris. Il recrłęera dłęcors et costumes avant dĺ─˘aborder la chorłęgraphie.

La Sylphide raconte lĺ─˘histoire dĺ─˘un jeune łÔcossais, James, aimłę par une sylphide que lui seul peut voir. Le jour du mariage de ce dernier, la sylphide sĺ─˘empare de son alliance et sĺ─˘enfuit dans les bois. James la poursuit et rencontre alors une vieille sorcił«re quĺ─˘il avait jadis chassłęe. Elle lui donne un voile qui doit lui permettre de capturer la sylphide ; celle-ci y perd ses ailes et meurt. James, dans un immense chagrin, aperł▀oit au loin son ancienne fiancłęe avec son rival. La premił«re mondiale de La Sylphide par le Ballet de Guangzhou a eu lieu au Thłęłótre Huang Hua Gang łŢ Guangzhou les 28 et 29 avril 2007.


La Sylphide de Pierre Lacotte dĺ─˘aprł«s Filippo Taglioni
BALLET DE GUANGZHOU, compagnie invitłęe par Les GBCM
Musique de Jean-Madeleine Schneitzhoeffer
Les 18,19 et 20 fłęvrier 2010, 20 h
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts
Billetterie : 514 842-2112 / www.laplacedesarts.com
Des causeries animłęes auront lieu łŢ la Salle Wilfrid-Pelletier avant toutes les reprłęsentations de 19 h łŢ 19 h 30.

LA BEAUTłÔ SELON KYLIł┼N

Au printemps 2010, Les Grands Ballets Canadiens de Montrłęal proposent une soirłęe dĺ─˘exception signłęe Jir└ßłé Kylił░n, grand małĂtre de la danse nłęoclassique europłęenne qui a su marier avec brio lĺ─˘hłęritage classique łŢ la modernitłę. Au programme, trois joyaux inscrits au rłępertoire des Grands Ballets depuis 2003 : Symphonie de psaumes, Bella Figura et Six Dances. Entre spiritualitłę, onirisme, et burlesque, trois fascinantes facettes du talent de lĺ─˘un des głęants de la danse de notre łępoque, łŢ voir les 18, 19, 20, 25, 26 et 27 mars 2010 au Thłęłótre Maisonneuve de la Place des Arts. Du grand art.

Kylił░n, puissance trois

Lĺ─˘une des pił«ces prłęfłęrłęes de Kylił░n, Symphonie de psaumes (1978), oeuvre pour 16 danseurs sur la musique dĺ─˘Igor Stravinski, entend Č┤ louer le Seigneur avec la danse Ȭ. Constamment en scł«ne, les danseurs sont sans cesse sollicitłęs, au sein dĺ─˘un choeur en parfaite cohłęrence avec lĺ─˘łęcriture musicale. Lĺ─˘oeuvre invite łŢ cłęlłębrer la spiritualitłę qui habite lĺ─˘łütre humain, que
la chorłęgraphie traduit par le lyrisme des corps des danseurs exprimant la souffrance, lĺ─˘affliction, mais aussi la tendresse et lĺ─˘espoir, en des duos et ensembles passionnłęs. Le parti pris głęomłętrique adoptłę par le chorłęgraphe est accentułę par la verticalitłę du patchwork de tapis dĺ─˘Orient suspendus łŢ lĺ─˘arrił«re-plan. Č┤ Mon propos nĺ─˘est pas łŢ proprement parler religieux.
Jĺ─˘essaie de suivre le dłęveloppement musical : celui dĺ─˘un rituel, dont les rythmes charrient des flots łęmotionnels et pathłętiques Ȭ, affirme Kylił░n. Dĺ─˘un souffle puissant, la partition sĺ─˘appuie sur les psaumes de David et a łętłę commandłęe łŢ Stravinski par lĺ─˘Orchestre symphonique de Boston pour le 50e anniversaire de sa crłęation en 1930.

ł─ la lisił«re du rłüve et de la rłęalitłę, du visible et de lĺ─˘invisible, Bella Figura (1995) est une suite de duos, trios et quatuors baroques pour neuf danseurs, dĺ─˘une suprłüme harmonie et dĺ─˘une subjuguante beautłę. Construite sur des musiques des XVIIe et XVIIIe sił«cles de Pergolesi, Vivaldi, Lukas Foss, Allessandro Marcello et Giuseppe Torelli, lĺ─˘oeuvre interroge lĺ─˘ambigułětłę
esthłętique de la reprłęsentation thłęłótrale. Č┤ Oł╝ commence la reprłęsentation ? Ȭ, se demande Kylił░n. ł─ la naissance, ou au lever du rideau ? Oł╝ finit le spectacle : quand on sort de scł«ne ? Quĺ─˘appelle-t-on Č┤ dłęguisement Ȭ : le vłütement que nous mettons pour sortir dans la rue ou le costume que nous portons au thłęłótre ? Quelle est vraiment la diffłęrence entre ce quĺ─˘on nomme
lĺ─˘art et lĺ─˘artifice, entre la rłęalitłę et lĺ─˘imaginaire ? Je recherche le moment oł╝ le rłüve sĺ─˘introduit dans notre vie et oł╝ la vie entre dans nos rłüves. Ȭ Č┤ Vraiment une pure jubilation.Ȭ La Presse, Montrłęal.


Enfin, la soirłęe se termine avec Six Dances (1986) sur les Sechs Tłžnze de W. A. Mozart, łęcrites il y a deux sił«cles, un dłęferlement de połęsie absurde pour huit danseurs. Le chorłęgraphe rłęalise un Č┤ divertissement Ȭ emperruqułę quĺ─˘il tourne en dłęrision, jusquĺ─˘łŢ la bouffonnerie. Face aux agitations du monde, la virtuositłę burlesque est aussi une politesse du dłęsespoir.

Č┤ Cette courte pił«ce ne cesse dĺ─˘amuser le public depuis plus de vingt ans. [ĺ─Â] Les Grands lĺ─˘ont servie avec un splendide łęquilibre entre le contrłąle et la frivolitłę. Les spectateurs ont applaudi admirativement et ont rłęservłę plusieurs rappels aux danseurs. Ȭ The Gazette (Les łÔtłęs de la danse)


Symphonie de psaumes, Bella Figura, Six Dances de Jir└ßłé Kylił░n
par Les Grands Ballets Canadiens de Montrłęal
Les 18, 19, 20, 25, 26 et 27 mars 2010, 20 h
Thłęłótre Maisonneuve de la Place des Arts
Billetterie : 514 842-2112 / www.laplacedesarts.com
Des causeries animłęes auront lieu au Thłęłótre Maisonneuve avant toutes les reprłęsentations de 19 h łŢ 19 h 30.

Labels:

0 Comments:

Post a Comment



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home